Le Cirque des Shriners

Pour la première fois depuis de nombreuses années le cirque des Shriners (Tarzan Zerbini) a monté son magnifique chapiteau à Montréal...Le cirque est en ville!...

Pour la première fois depuis de nombreuses années le cirque des Shriners (Tarzan Zerbini) a monté son magnifique chapiteau à Montréal, au parc Jean Drapeau, situé sur l’ancien site de l’Exposition Universelle de 1967, au milieu du St Laurent.



Le public était nombreux, en ce jour frisquet d’automne prématuré et un homme canon l’a fait patienter en exécutant un magnifique vol plané au-dessus de leur tête, çà augurait bien pour la suite des choses… Hélas, trois fois hélas, ce que nous avons vu mérite bien le qualificatif de "ringard".

Il y a quelques années de gros efforts de mise en valeur des numéros par des costumes recherchés, un éclairage et une musique de bonne qualité avaient été faits, tout cela a disparu. Reste un éclairage complétement raté et une musique "disco" dépassée et tonitruante ne mettant pas du tout ce qui se passe en piste en valeur.



Ces numéros sont d’ailleurs ce qu’ils ont toujours été, moyens. Les éléphants et la cavalerie maison rehaussent un peu la qualité. Mais j’ai quand même remarqué les djiguites menés par Gino Zoppé.

Ce sont trois jeunes, qui ont encore pas mal de travail à faire, mais le saut arrière était parfait. Dans peu de temps ils auront le succès qu’ils méritent. Il y avait aussi, à la coupole du chapiteau de jeunes trapézistes Argentins, le duo Videla, travaillant sur un accessoire en forme d’étoile et eux méritaient les bravos qu’ils ont eu, c’était très beau! Les clowns? On n’en parlera pas. Quant au reste…



Montréal étant devenu une des capitales du cirque, ils ne mériteraient pas de paraître ici! Mais le public familial qui remplissait le chapiteau était bon enfant et applaudissait bruyamment.

Heureusement que nous avons la Tohu et le festival de cirque traditionnel de Vaudreuil Dorion, sinon le cirque mériterait bien d’être un spectacle complétement dépassé.

Alors, pourquoi allons-nous voir les Shriners?

Pour faire une bonne action car à Montréal, ils possèdent un hôpital pour enfants réputé dans le monde entier, spécialisé pour le traitement de l’ostéogénèse imparfaite plus connue sous le nom de "maladie des os de verre". Cette maladie s’attaque au squelette causant une fragilité excessive des os.

Le prix, un peu prohibitif, des billets pour le cirque va à la recherche sur cette maladie, alors on supporte le spectacle qu’ils nous offrent.

Source : Guy Bordelais




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com