Noël éléphantesque à Pinder
Jusqu'au 11 janvier 2015, le Cirque Pinder vend du rêve sur la pelouse de Reuilly – Paris 12ème. Ambiance de Noël et 160ème bougie d'anniversaire viennent conclure cette tournée en beauté...

Lorsque la brunante entre en scène, le Cirque Pinder brille de mille feux. A la fois douces et intenses, ces lumières prennent leur source dans les quelques stands de ravitaillement ; des décorations féériques ou cet écran géant retransmettant le spectacle en cours, à l'extérieur du chapiteau sang et or. A n'en plus douter, la magie de Noël s'est emparée du plus grand cirque français. Son directeur, Fréderic Edelstein garantit l'authenticité du Cirque Pinder " où les animaux sont les stars et les rois (…) avec l'odeur des barbes à papa, l'odeur des coco, mais aussi celles des animaux. " Ce mélange sensoriel divin demeure intact depuis le premier dressage du mat central en 1854, par la troupe de William Pinder. Séance tenante, les plus jeunes se laissent transporter dans cet univers, bien au-delà de leur imagination. Les yeux plein d'étoiles, ils naviguent dans les entrailles sucrées du chapiteau, puis, accueillis en grande pompe par l'équipe de placeurs, ils surplombent la piste, comme au sommet d'une grande roue.
Une complicité avec les animaux Le public parisien ne contient pas son excitation. Exigeant, il a les crocs et pour satisfaire son appétit, le Cirque Pinder ouvre le gala dans une cage. Blancs comme neige, une douzaine de lions et lionnes obéit à la baguette de Frédéric Edelstein. Depuis l'âge de 14 ans, le meilleur dompteur de sa génération a présenté ce numéro plus de 10 000 fois. Lèchements de babine et regards attendrissants farderaient de redoutables carnivores. Mais s'il ne les chérissait autant, Frédéric n'aurait jamais embrassé ses compagnons sur le museau. " Ils ont l'air d'être très bien entretenus " remarque Sarah. Sur ses genoux, son fils Aron agite une baguette magique lumineuse, sa façon de manifester sa douce euphorie. " C'est la première fois qu'il voit des lions " traduit sa mère qui " retrouve complètement la magie de Noël avec les lumières, les décors et beaucoup de rouge. C'est vraiment magnifique " témoigne la jeune maman.
Des numéros envoûtants Soudain, extinction des feux. Des milliers de regards scrutent un détail dans la pénombre. Le mystère s'estompe lorsque des faisceaux violets améthyste germent au sommet du chapiteau. Les spectateurs sont suspendus à cette corde sur laquelle Valeriy s'emmêle et se démêle avec une chute volontaire et vertigineuse ne laissant qu'un demi mètre entre sa tête et la piste. Même ambiance, grâce et agilité pour le numéro de patins à roulette. Jimmy, le danseur brésilien entraine Susan dans une danse folle sur une plate-forme sphérique aussi large qu'une cabine d'ascenseur. Après plusieurs dizaines de tours - les jambes étreintes au cou de son binôme – l'italienne au corps de rêve n'a visiblement pas le tournis lorsqu'elle salue le public d'un sourire radieux. Le Cirque Pinder rassemble des artistes venus des quatre coins du globe pour unir la magie de son spectacle à celle de Noël. Cerise sur le gâteau, un gigantesque gâteau d'anniversaire pour fêter ses 160 ans.
Source : Melty.fr




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com