Alex Nicolodi
Nous avons rencontré Alex Nicolodi, l'agent artistique et le coproducteur du festival du cirque de Grenoble lors de la quatrième édition de ce festival. Il a très gentillement répondu à nos questions :

  • Vous êtes issu d’une grande famille de cirque, pourriez-vous nous décrire un peu votre parcours qui vous a amené à être aujourd’hui agent artistique ?

    Avant 1996, mes frères et moi présentions notre numéro d'acrobatie au Moulin Rouge, lorsqu'on a arrêté en 1996, j'ai ensuite décidé de me reconvertir en tant qu'agent artistique. En 1997, j'ai fait la demande pour la licence d'agent artistique et je l'ai obtenu.

  • Pourquoi avez-vous choisi cette voie ?

    J'ai décidé de faire ce métier un petit peu par passion en fait. J'avais commencé à donner des conseils, je connais pas mal de monde. Je me suis mis tout de suite en règle en demandant les licences et je me suis lancé ! Et c'est en 2001 que j'ai ouvert ma boite de production de spectacles : "Turtle Production", spécialement pour le festival International du cirque de Grenoble. J'utilise depuis cette société pour d'autres événements également, mais le festival de Grenoble reste le plus important.

  • Comment êtes vous devenu coproducteur et agent artistique ici, à Grenoble ?

    C'est en fait M. Lucien GRUSS qui m'a mis en relation. Un jour il m'a dit "J'ai un ami qui aurait besoin de numéros pour les Six Jours Cycliste au Palais des Sports de Grenoble qu'ils font tous les ans." Pour innover, M. Guy CHANAL (directeur du Palais des Sports) voulait mettre des numéros de cirque pour l'animation. C'était en l'an 2000 et ça a très bien marché. C'est après cela que Guy CHANAL m'a dit "Pourquoi ne ferait-on pas un cirque ?". Ainsi en décembre 2001, on a fait un cirque "normal" (pas le festival), on a fait 14 spectacles, ça a très bien fonctionné. Et c'est après ce succès qu'à nouveau, Guy CHANAL a dit, il faut faire un festival, il faut créer un grand événement. On s'est lancé, on a fait une coproduction, et voilà, aujourd'hui, nous sommes au 4ème festival. Sur 4 jours, nous accueillons plus de 19 000 spectateurs.

  • Le festival de Grenoble se déroule en salle, cela guide t’il le choix des numéros, est-ce plutôt un avantage ou inconvénient ?

    Pour moi, c'est un grand avantage. D'une part, nous n'avons pas de poteaux qui pourraient gêner la visibilité, d'autre part, on peut varier le nombre de places de 4000 à 8000. Aujourd'hui, nous sommes à 4000 ou 5000 selon la vente de billets, mais on peut aller plus loin, avec un chapiteau c'est difficile. Et puis, on peut mettre deux pistes, pour donner du rythme au spectacle, sans temps mort.

  • Et côté technique, est-ce facile d'adapter des numéros prévus initialement pour un chapiteau dans ce Palais des Sports ?

    Aucun problème car M. CHANAL a tout prévu, à la création du festival, il a fait fabriquer des accroches spéciales pour les trapèze volant, les funambules, et pour tous les numéros aériens. Nous n'avons donc pas de soucis technique à ce niveau.

  • Comment trouvez-vous les numéros en général ?

    Je connais déjà beaucoup de monde, je les contacte, ils ne sont pas toujours disponibles mais je fais en sorte de les réserver sur les années à venir. Bien sûr je voyage aussi beaucoup, je me renseigne. Il y a également beaucoup d'artistes qui nous envoient leur vidéo. C'est en discutant qu'on arrive à trouver des numéros.

  • Et pour le festival de Grenoble, comment effectuez vous la sélection ?

    Je reçois énormément de vidéos d'artistes qui souhaitent participer au festival. La plupart des numéros sont très bien mais ne correspondent pas à nos recherches, afin de présenter chaque année le meilleur des spectacles. La sélection se fait avec M CHANAL, on visionne les vidéos ensemble, on discute, on se conseille et on boucle le spectacle.

  • Choisissez-vous les artistes suivant le pays dans lequel le spectacle va être présenté, le gout du public est-il différent suivant les pays ?

    Non, je pense qu'un bon spectacle plait qu'il soit présenté en France, en Allemagne, au Japon ou dans n'importe quel pays. L'important c'est de bien l'équilibrer et de bien le monter. Bien sûr il faut avoir de bons numéros.

  • Etes-vous content de l’évolution de ce jeune festival ?

    Dès la première année, je me suis effrayé parce qu'on a fait un programme incroyable (NDLR : était présents entre autres Fumagalli, Los Quiros, Daniel Raffo, Billy Smart (éléphants), Allegria (Roue de la Mort), Picasso Jr, M Dalmatien...). Chaque année, c'est dur de tenir ce même rythme, mais on essaye. Je pense que ce festival est bien parti, et il me semble que les gens commencent à en parler.

  • N'est-ce pas difficile d'associer des artistes de cirque avec des personnalités, par exemple avec M. Jean-Pierre Foucault ?

    Non, pas du tout, pour M. Jean-Pierre Foucault, c'est un monsieur qui se prête beaucoup, qui aime le cirque. Nous sommes très content de l'avoir pour la troisième année et j'espère qu'il va encore rester encore pour quelques éditions. Par exemple avec les clowns Michels, il était encore entrain de répéter le texte pour que ce soir le numéro se passe bien. Il fait ça pour le plaisir aussi, je pense qu'on a de la chance. (Rires).

  • Comment définiriez-vous la cuvée 2005 des artistes du festival de Grenoble ?

    Le spectacle, c'est un spectacle avec un bon mélange, pas mal d'animaux, mais aussi les trapézistes, les jongleurs, les clowns, etc... bref, un programme très varié et équilibré. Contrairement à d'autres années comme lorsque l'on a invité une partie de l'American Circus (Togni), le spectacle est plus basé sur les numéros en eux même que sur la mise en scène.

  • Et l'édition 2006, vous y pensez déjà ?

    Eh bien oui, j'ai déjà quelques idées dans la tête, je pense qu'au mois d'avril, on pourra déjà y voir un peu plus clair.

    Merci à Alex Nicolodi d'avoir répondu à nos questions.




    Source : Fabien Arpin-Pont




  • Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
    François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
    Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
    Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
    Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
    Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
    Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com