Alex Lacey
Nous avons rencontré Alexander Lacey fin novembre 2005 lors de son passage à Grenoble pour le festival internationnal du cirque. Il se produit pendant la saison au cirque Barum en Allemagne.

  • Pouvez-vous nous raconter votre enfance et vos débuts au cirque ?

    Mes parents sont dresseurs d’animaux sauvages et depuis que je suis petit j’ai grandi entouré de toutes sortes d’animaux sauvages et exotiques. Et depuis mon plus jeune âge j’ai aimé être avec les animaux c’est pourquoi il a été facile pour moi de travailler avec des tigres et des lions et c’est vraiment ce que j’ai toujours voulu faire. Je suis entré pour la première fois dans une cage quand j’avais 4 ans et ensuite j’avais l’habitude d’aller dans la cage avec mon père car je lui installais les accessoires dont il avait besoin. Ensuite, c’est à l’âge de 16 ans quand j’ai présenté un numéro pour la première fois.

  • Avec une mère, un père et un frère tous trois dresseurs, on ne parle que de fauves dans la famille Lacey ?

    Lorsque nous sommes ensemble, une grande partie de nos questions sont : comment vont tes animaux ? Est ce que tes lions vont bien ? Comment sont les tigres – ils se nourrissent bien ? C’est vrai que nous parlons beaucoup des tigres et des lions mais nous discutons d’autres choses à côté également bien entendu.

  • Est-ce que vous souhaiteriez que votre fille soit également dresseuse ou qu’elle travaille au cirque ?

    Lorsque vous travaillez dans le cirque avec des lions, des tigres ou autres animaux, le numéro que les gens voient sur la piste ne dure que 10 minutes mais il y a beaucoup de travail en amont pour s’occuper des animaux. Même si j’aime beaucoup m’occuper des animaux cela représente beaucoup de dur labeur et de temps à passer avec. C’est pourquoi je ne pousserai jamais ma fille à dresser des animaux car c’est très difficile, ce n’est pas seulement un métier, c’est un mode de vie et il faut vraiment être intéressé et passionné par cela. Bien sûr je serais très content si elle souhaite devenir dresseuse mais il faudra qu’elle le fasse de son plein gré.

  • Quel âge a Massaï ?

    Massaï a 12 ans et il représente la 9ème génération de lions élevés par ma famille.

  • Les autres animaux sont-ils jaloux de Massaï qui est la vedette du numéro ?

    Tous les animaux aiment que je leur apporte de l’affection mais chacun le montre de manière différente. Massaï est très calme et affectif mais les autres ne sont pas jaloux a proprement parler.

  • Avez-vous élevé vos animaux ?

    Oui, les lions sont la neuvième génération et les tigres la septième que notre famille élève.

  • Est-ce que ceci est très important pour vous ?

    Oui, car il est beaucoup plus simple de commencer lorsque les animaux sont très jeunes. Pour éviter les blessures il est très important de bien sélectionner les animaux avec lesquels travailler mais néanmoins il est toujours plus facile de commencer quand ils sont bébés.

  • Avez-vous le temps de rencontrer d'autres dresseurs ?

    J’en rencontre régulièrement : Daniel Suskow, Tom Dieck. Je travaille en Allemagne pour le Cirque Barum et Gerd Siemoneit, le directeur, était autrefois un des meilleurs dresseurs. C’est toujours intéressant de discuter avec lui, il donne de très judicieux conseils. Il est bon de rencontrer d’autres dresseurs.

  • Depuis combien de temps présentez-vous ce numéro ?

    Massaï a 12 ans, c’est le plus vieux, lui et sa sœur Gil qui a 12 ans également et les tigres les plus jeunes sont âgés de 8 ans et nous présentons le numéro depuis tout ce temps.

  • Combien de temps peut-on travailler le même numéro ?

    C’est comme pour les gens vous savez, parfois certains lions vivent très vieux et en bonne santé, en revanche, d’autres lions ou tigres ne vivent pas si longtemps. Nous arrêtons vers l’âge de 16 ans en général mais nous essayons de les faire travailler le plus longtemps possible.

  • Aimeriez-vous retravailler en France ?

    Oui j’aimerais vraiment bien peut-être avec Arlette Gruss, ça serait très bien. J’aime beaucoup la France, c’est un très joli pays. A chaque fois que je suis venu en France et dans toutes les villes où je suis allé, à chaque fois il y a quelque chose d’agréable et toujours quelque chose à visiter. Le Nord est très différent du Sud, l’Est de l’Ouest mais c’est très joli.

  • Dans quel pays le public est-il le plus chaleureux ?

    Dans mon numéro j’ai des contacts très forts avec mes lions et mes tigres, je les embrasses, je joue avec et peu importe le pays, la France, l’Allemagne, l’Angleterre… le public réagit très bien. En France, l’ambiance est plus chaleureuse, ailleurs le public est un peu froid au départ et il faut que je le travaille pour le réchauffer.

    Merci à Alex Lacey pour sa gentillesse et sa disponiblité.




    Source : Fabien Arpin-Pont




  • Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
    François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
    Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
    Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
    Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
    Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
    Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com