Susan Lacey
Par un beau dimanche matin d'octobre Medrano est à Sens, alors que le cirque est calme, La charmante Susan Lacey nous reçois avec une gentillesse qui n'a d'égal que le talent, voici notre entretien.

  • Pour que le public français vous connaisse mieux, pouvez vous nous parler de vos débuts, de votre carrière ?

    J’ai commencé ma carrière a “Dological Garden” c’est d'ailleurs là que j’ai rencontré mon mari. Il m’a appris beaucoup sur les animaux, j’etait très intéressée par les "gros chats". J’ai d’abord eu à apprendre comment s’occuper d’eux, leurs besoins spécifiques, puis j'ai eu envie d’apprendre le dressage et là mon mari m’a donne l’opportunité de le faire. Il etait déjà un dresseur d’animaux, pas pour les cirques, mais pour la télévision, et les animaux travaillant au Zoo.

  • Votre rencontre avec John Cuméo a été déterminante ?

    J’ai entendu parler de lui et des tigres blancs qu’il a créer, je voulais en savoir plus, je n’avais jusque la travaillée qu'avec des tigres du Bengale. . Je suis donc aller le rencontrer aux Etats-Unis, a Chicago et j’ai vu qu’il avait de très belles installations, il m’a offert de travailler avec lui et c’est comme ca que j’ai commencée avec les tigres blancs en 1991.

  • Quelle est la principale différence entre les tigres blancs et les tigres du Bengale ?

    Il n’y a vraiment pas de différences, le dressage est le même ; la seule différence est la couleur ! Le caractère des tigres blancs, en tout cas de "mon" groupe de tigres blancs, c’est d’être beaucoup plus calmes et silencieux (rugissements) Ah! - Bien sûr je dis ca et ils se mettent a se battre !! - (rires en surveillant la cage)-

  • Dans le monde du cirque, il y a eu peu de femme dresseuses, avez vous des modèles ?

    Est-ce que j’ai des références ? Parmi les femmes ? Non mais je pense a Charlie Bartman .En fait mon ex-mari je dois dire m’a donne la chance de démarrer et ils m’a appris beaucoup sur les animaux, la connaissance des fauves. J’admire beaucoup Charlie Bartman qui n’est plus parmis nous (il est decede), Gerd Simoneit je pense qu’il est absolument fantastique, évidement Gunther Gebel-Williams dont j’aime le style, bien sur ils ont tous un style different et finalement notre propre entraineur Rick Burke dans nos quartiers d’hiver qui est exceptionnel.

  • Deux de vos fils sont dresseurs ce qui est assez unique, on ne parle que de fauves dans la famille Lacey ?

    Maintenant que j’ai une petite fille nous parlons beaucoup de Katrina (fille d'Alexander Lacey et Elaine Courtnay), mais sinon par habitude nous parlons de dressage et d'animaux nous ne pouvons pas nous en empêcher (large sourire)

  • Le fait que Martin fasse un dressage en rapidité et Alex un dressage plus calme cela correspond aussi à leurs caractère ?

    Je ne sais pas, je pense que chaque dompteur a sa façon de faire, par exemple le numéro de Martin a été conçu pour être rapide, cela dépend comment vous voulez faire travailler les animaux. Mon numéro est très lent et calme, pour bien montrer les animaux au public et la relation que j’entretient avec eux. Donc je pense qu’on est tous différent dans notre façon de présenter les animaux, Martin voulait un numéro rapide, Alex et moi sommes plus calmes. En fait plus je réfléchis à votre question et plus je peux vous dire que ce sont des numéros qui nous ressemblent.

  • C'est votre première tournée en France, c'est une bonne expérience ?

    Oui, pour moi le pays est d’une beauté absolue, mais la tournée sur laquelle je suis est très fatigante et sans répit .J’ai beaucoup d’animaux et de matériel a m’occuper tous les jours de 8 heures du matin jusqu’a minuit nous n’arrêtons pas de travailler, entre l’entretien, les repas, les répétitions des animaux et les spectacles. Notre priorité est le bien être des animaux dont on doit s’occuper du lever du soleil a la nuit tombée...c’est assez épuisant mais je ne me plaint pas, j’aime ma vie, je fait quelque chose que j’adore je n’aimerais pas faire d’autre métier et bien sur je suis payée pour le faire !

  • Que pensez vous des règles qui se durcissent pour les animaux ?

    C’est très important, c’est très dur mais c’est pour le bien être des animaux, et si nous voulons voir des animaux sauvages au cirque nous devons le faire et ce n’est pas un problème pour moi. Je veux ce qu’il y a de mieux pour les tigres parce que avec des animaux heureux, le public voit que nous en prenons soin. Ce qui se passe en dehors du chapiteau est plus important qu’à l’intérieur, dans ma famille nous avons toujours mis les animaux 100% en avant et la façon de traiter les animaux est très importante pour nous.

  • Quels sont vos projets ?

    Quand j’aurais fini ici avec le cirque Medrano je part directement à Bucarest au Circus Globus pour 3 mois puis en Mars je vais au cirque Richter en Hongrie jusqu’a la fin octobre après...

  • Pas de retour aux Usa ?

    Je ne sais pas encore, il y a beaucoup d’offres mais j’aimerais faire de longues périodes de travail avec mes tigres, c’est le type d'engagement que je recherche.



    Nous retrouverons Susan Lacey quelques heures plus tard sous le chapiteau avec son magnifique numéro inédit en France il faut le rappeler.

    Merci à Raoul Gibault de nous avoir autorisé la réalisation de ce reportage et d'avoir permis au public français de découvrir ce numéro, enfin merci à Susan Lacey pour sa disponibilité.

    Source : Frédéric Taillandier




  • Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
    François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
    Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
    Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
    Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
    Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
    Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com