Fratelli Errani
La chaleur qui règne sur Luxembourg en ce mois de juin n'est pas sans rappeler la Sicile , c'est l'occasion de vous faire rencontrer les célèbres Icariens les Fratelli Errani . Voici l'entretien que nous avons eu avec ces bondissants artistes , voici le charme et la fougue à l'italienne ...

  • A quel age et ou avez vous débutés ?

    Guido : J'avais 10 ans et mon frère 13, quand nous avons débutés dans le cirque familial en Italie, le Circo Errani.


  • De suite avec un numéro d'Icariens ?

    Guido : Oui, nous n'avons pas fait de jonglage ou de dressage.
    Maycol : Nous étions programmés pour ce numéro (rires).



  • Avec les Rios dans le passé, les Frères Guidi (actuellement chez Flic Flac) et vous les Errani, les numéros d'icariens sont une spécialité italienne ?

    Guido : Oui beaucoup d'artistes italiens pratiquent les jeux icariens , dire que c'est un tradition je ne sait pas en fait , plus du hasard je pense ; en tous cas on ne peux pas faire toute sa vie ce type de numéro c'est évident.


  • Combien de temps répétez-vous par jour ?

    Guido : Nous ne répétons plus maintenant, mais au début deux à trois heures chaque jour évidemment.


  • Quelle est la chose la plus difficile pour le voltigeur ?

    Guido : Pour moi ce n'est pas trop difficile en fait, c'est très répétitif il suffit d'une bonne dose de concentration ; par contre pour mon frère c'est beaucoup plus physique et éprouvant.


  • Quelle est la figure la plus difficile du numéro ? Celle ou vous etes rattrapé sur la tête ?

    Guido : Malgré les apparences non, le plus difficile est le double saut.
    Maycol : Car pour ça je dois le propulser beaucoup plus fort que dans le reste du numéro et je dois veiller à ne pas être trop "fatigué" à cet instant du numéro.



  • Quels sont les avantages et les inconvénients de travailler avec son frère plutôt qu'un partenaire ?

    Guido : Je dirais les même avantages et les mêmes inconvénients (rires).
    Maycol : Faut pas écouter mon frère, c'est plutôt un avantage bien sur, on travaille ensemble, on mange ensemble, on vit tout le temps ensemble.



  • Votre récompense à Monte Carlo est un bon souvenir ?

    Guido : Bien sur, c'est la récompense suprême dans le monde du cirque, et pour des garçons de notre age c'est très impressionnant.


  • Comment vous sentez vous ici chez Krone ?

    Guido : C'est notre première saison chez Krone, et franchement tout se passe bien.


  • A quelles occasions êtes-vous venus en France ?

    Maycol : Seulement deux fois, pour la fête lilloise du Cirque en 2004 et pour l'émission "Le plus grand cabaret du monde" de Patrick Sébastien. Bientôt je crois vous aurez en France au cirque d'hiver, les Huesca Brothers, ce sont nos cousins.


  • La saison passée vous étiez au Cirque Knie en Suisse, ressentez-vous des réactions différentes d'un public à l'autre ?

    Guido : Pas tant que ça, quand le public est bon il est bon partout comme les numéros d'ailleurs. En début de saison, nous nous sommes posés beaucoup de questions car ici le chapiteau est immense et nous ne sommes que deux en piste, après quelques jours nous nous sommes rendu compte que le numéro passait très bien. Evidement et c'est valable à travers le monde entier quand le chapiteau est plein, l'ambiance est formidable c'est mieux qu'un chapiteau vide.


  • Vos projets ?

    Guido : Pour le moment aucun. Quand on est bien quelque part, nous essayons d'y rester le plus longtemps à vrai dire, je peux pas vous donner de scoops pour l'avenir.


    Notre entretien s'achève alors que la seconde séance de la journée est dans une heure. Cinq minutes plus tard, Guido reviendra gentiment nous saluer paré d'un superbe maillot de la Squadra Azzura, on est italien ou on ne l'est pas ! (c'était bien avant de savoir que l'équipe d'Italie serait championne du monde de football en battant la France en finale).

    Sur ce dernier cliché on peux voir que la télévision etait toujours banchée pour suivre les matchs !.




    Source : Frederic Taillandier




  • Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
    François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
    Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
    Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
    Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
    Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
    Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com