Répétitions du festival du cirque de Grenoble
Vendredi 25 novembre, aucirque.com a assisté en exclusivité aux répétitions du spectacle du festival de Grenoble du soir même. Toute l'équipe d'aucirque est aujourd'hui heureuse de vous faire découvrir les coulisses du festival de Grenoble 2005.

En début d'après-midi, nous pénétrons dans une immense salle de spectacle décoré "cirque". Au centre deux pistes, l'une recouverte de sciure (elle accueillera en particulier les numéros d'animaux), l'autre recouverte d'une moquette rouge.

Ces deux pistes sont entourées sur trois côtés de gradins, ces gradins vides pendant les répétitions laissent supposer le nombre de spectateurs, en tout plus de 5000 personnes peuvent être installés (boxe + bord de piste + niveau 1 + niveau 2).

En enfin, sur le quatrième côté, l'orchestre de 10 musiciens de Markus Jaichner répétant en même temps que les artistes afin de mettre au point les liaisons entre les différentes musiques. Et enfin, derrière cet orchestre, un immense rideau rouge au dessus du lequel est inscrit "4ème Festival International du Cirque de Grenoble" en lettres d'or.


Lorsque nous entrons, la répétition est en cours, Rosi Hochegger et Scoot, son cheval comique, sont sur la piste. Nous découvrons ainsi les numéros sans costumes, sans paillettes, mais l'éclairage et la musique sont eux au rendez-vous.

En plus de faire executer les différents exercices à son cheval, Rosi donne les instructions au personnel s'occupant de l'éclairage avec son sympathique accent : "Là il faudrait que la lumière tombe et devienne bleue" dit-elle lorsque son cheval s'installe sur le lit.


Une fois le numéro de Rosi Hochegger terminé, Tommy Cardorelli, le régisseur du festival de Grenoble, prend la parole pour faire le lien avec le numéro suivant.

Les garçons de piste s'affèrent sur la piste afin d'installer le grand filet pour le numéro du trapèze volant des Flying Pages. Quelques minutes plus tard, les 5 acrobates entrent en piste. Ils s'installent rapidement sur leur plateforme à quelques mètres de hauteur.

Une des spécificités de ce numéro est la présence de deux porteurs. Un jeune homme de 16 ans effectuant aussi un triple saut périlleux est aussi mis en valeur. Bien entendu, pendant les répétitions, les Flying Pages n'ont pas effectué toutes les sauts prévus dans leur programme.


Pendant le démontage sur filet, Ray Grey, le mime, arrive sur la piste avec une valise pleine d'objets insolites...


Poursuivons notre découverte du spectacle avec un numéro époustouflant, le duo Mack au cadre aérien, un numéro qui arrive directement du cirque Knie. Ces deux artistes ont pris au sérieux cette répétition, en effet ils ont effectué leur numéro de A à Z, le numéro étant pourtant extrêmement physique.

Une petite erreur de musique fera stopper le numéro, mais les répétitions sont là pour mettre les choses au point, le soir tout s'est passé sans encombre.


Viennent ensuite les clowns, les Michels. Ces clowns ayant participé au festival de Monte Carlo font une entrée en musique. la suite du numéro inclut véritablement M. Loyal. C'est ainsi que Jean-Pierre Foucault fait son apparition sur la piste pendant ces répétitions.

Pour ce numéro, la répétition est nécessaire, en effet, Jean-Pierre Foucault ne connait pas encore les dialogues. Il va donc les connaitre au fur et à mesure (c'est son assistant, Emmanuel Petit, qui inscrira sur un papier les phrases que devra dire Foucault).

Le début est légèrement laborieux, mais le numéro se met en place. Ils vont décider de recommencer une seconde fois la répétition du numéro pour bien tout mettre en place. Au final, même sans costumes, même sans eau, les Michels nous font rire !


Les clowns ayant rangés leurs accessoires, place à la magie !! C'est Jidinis & Co. Là encore le numéro va être exécuté entièrement. Il commence par l'apparition de Jidinis dans une cabine remplie de fumée.

Ensuite, il va rétrécir une des ses partenaires, puis il fait disparaitre une partenaire dans une boite avant de la faire réapparaitre avec une seconde femme. Mais le clou du numéro est sans aucun doute la disparition de Jidinis et sa réapparition au milieu des gradins.


Et enfin, pour terminer les répétitions, la Veles familly pour un numéro de funambules. Ils ne vont pas monter sur leur fil pendant les répétitions, ils resteront au sol simplement pour mettre en place la musique et les éclairages.

Malheureusement, le soir, ce numéro ne va pas bien se passer avec une très grosse frayeur pour tous les spectateurs, un des funambules a manqué de tomber à plusieurs reprises. Mais heureusement, aujourd'hui nous pouvons dire que tout va bien pour lui.


Les répétitions sont maintenant terminées, vous pourrez retrouvez dans quelques jours une galerie complete de ces répétitions. Un grand merci au Palais des Sports de Grenoble pour leur accueil.



Source : Fabien ARPIN-PONT




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com