Medrano 2006
Comme chaque année le Cirque MEDRANO fait escale à Chartres. "Le Cirque sur l'eau" est de retour (après les éditions de 2000 et 2001) connaissant toujours un très vif succès vous allez comprendre pourquoi, entrons sous le chapiteau …


C'est le formidable dresseur uruguayen Daniel Raffo qui débute le programme. C'est un habitué des grands cirques européens (Arlette Gruss, Herman Renz …) et l'on comprend pourquoi. Les bêtes sont en pleine forme, les exercices nets et précis et le dressage en douceur ce qui fait de Monsieur Raffo une référence en numéro de tigres.
Juan Pablo MARTINEZ fait ses débuts en France. Ce jeune jongleur mettra de l'ambiance sous le chapiteau en manipulant massues, anneaux et pour finir pour la joie des spectateurs les "chapeaux boomerang" (ce qui n'est pas sans rappeler les exercices de Picasso Junior, la dextérité en moins).




Coté ambiance Carlos SAVADRA ne sera pas en reste en présentant "les vaisseaux du désert" de façon rapide, alerte et avec une bonne dose de malice.
A l'heure ou les cirques français se complaisent dans des programmes rabachés et non renouvelés et dans un cruel manque d'imagination, Raoul GIBAULT à un don : celui de toujours proposer la touche de nouveauté et de surprise. Cette année, la nouveauté vient du Kazakhstan avec la troupe de Timur YAKUBOV.

Leur numéro de "mats dit chinois" débute et c'est assez rare pour le souligner par des figures exécutées par les filles, ensuite les six téméraires athlètes rivaliseront d'audace dans une exécution impeccable et sans bavure déclenchant l'admiration immédiate du public.


Les éléphants du cirque Medrano font leur entrée sous les cris des enfants toujours impressionnés. La présentation de Lee ANTHONY semble cette saison plus vivante et plus dynamique ce qui ne fait que mieux mettre en valeur les figures parfaitement réalisées.

La première partie s'achève par le numéro de fusée du Duo GARCIA. Le circophile ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour le regretté Gilles des Antarès. Ici aussi pas de sécurité, et la sérénité qui se lit sur leurs visages ne doit pas faire oublier le danger surtout dans la dernière figure réalisée tenue par la mâchoire. Lorsque l'entracte s'annonce les spectateurs sont déjà conquis et nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
La seconde partie est consacrée proprement dite au "Cirque sur l'eau". Changement d'univers : sommes-nous au bord de l'océan ? Dans un marécage ? Sur la banquise ? et bien tout cela à la fois.



Dans l'obscurité un moine s'avance, il s'agit de l'équilibriste ANDREI et puis c'est la surprise, le rideau d'eau se met en action, et la réaction des enfants est immédiate sous le chapiteau "Oh !! Il pleut" : voilà la magie du cirque. Ce numéro d'équilibre derrière un rideau d'eau est très réussit esthétiquement, il s'en dégage une grande émotion.
Le romantisme laisse la place au rythme soutenu des hulla hop avec la sympathique Guzal YAKUBOVA. L'eau et le feu ne font pas bon ménage, pourtant le tableau "Méli Mélo" prouve le contraire. Le reflet des torches dans l'eau contribue à créer une ambiance réussie de mystère quasi moyen-âgeuse sous le chapiteau.

Présentation renouvelée pour Hans et Vicky PEDERSEN et leurs otaries accompagnés cette année par un quatuor de pingouins véritables "chouchous" des enfants (Il faut dire que ces quatre messieurs seront dans l'eau jusqu'à la fin du spectacle, plongeant ou bien se promenant sur le rebord de piste sans se soucier le moins du monde des numéros qui se déroulent sur la plateforme).



Des pirates s'élancent des mâts, ce sont les YAKOBOVI pour leur second numéro, les sangles aériennes. Bien mis en scène, on apprécie vraiment le travail de force des artistes et des exercices plus impressionnants les uns que les autres par une troupe qui respire la passion du cirque.
Enfin il faut citer, le clown de reprise VERSACE, fil rouge de ce spectacle. Pour sa seconde saison, il a renouvelé ses entrées. S'attirant sans difficultés les faveurs des petits et des grands en ayant gagné en rythme, la poésie est cependant moins présente que l'année dernière.

Les fontaines lumineuses et les jets d'eaux très soignés feront un magnifique final pour retrouver tous les artistes. Les applaudissements nourris du public le prouvent : il s'agit bien la d'un grand et beau spectacle de cirque, sans jamais tomber dans les travers d'un traditionalisme dépassé ni d'un modernisme sans ame. Ne boudez pas votre plaisir s'il passe près de chez vous, MEDRANO est bien un grand nom du cirque français.


Source : Frédéric Taillandier pour Aucirque




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com