Festival de Grenoble 2006 - 5ème édition
Comme chaque année depuis maintenant 5 ans, le dernier week-end de novembre se déroule le festival du cirque de Grenoble. Un festival particulier puisqu'il se déroule en salle, au Palais des Sports de Grenoble.

Cette salle peut contenir 5000 personnes (lorsque le niveau 2 est ouvert, 4000 sans ce niveau) qui sont réparties autour des deux pistes : pour éviter les temps morts et pour un meilleur enchainement des numéros. Les deux spectacles de sélections réunissaient cette année 22 numéros, quinze ont été ensuite sélectionnés pour la finale.

Le programme était cette année plutôt alléchant avec de très grands numéros. Les Urunov dans un numéro de haute école et lévriers. Cette race de chien n'est pas très répendue, autant dire que de les retrouver sur une piste de cirque est original !

Ces chiens sont réputés pour leur vitesse et leur sauts et cela se vérifie bien pendant ce numéro : les chiens passent à une allure folle à travers un cerceau tenu depuis le cheval par Rusian URUNOV.
Entre alors un cheval tractant un carrosse contenant Elena DZEN, il va danser et même se cabrer pour séduire Rusian…


Lorsque les Rossyans entrent en piste, les instruments s'enchaînent : trompette, trombone joué d'une façon un peu particulière, saxophone, cloches…

MG Team est une troupe familiale, elle est en effet composée de frère et sœurs (1 homme et 4 femmes) ; Un numéro de patins à roulette exceptionnel : à une vitesse folle, les portées sont impressionnantes.



La troupe Zunyi a présenté deux numéros au festival de Grenoble. Le premier, un numéro d'assiettes, chaque artiste fait tourner au bout des baguettes huit assiettes, autant dire que la pyramide exécutée par les 14 artistes est d'une très belle précision et offre un très beau tableau.

Mais le numéro le plus déconcertant de cette troupe est bien évidemment le numéro de vélos. Acrobaties sur vélos en parallèles tout autour de la piste, pyramide à trois hauteurs sur un vélo ou à quatre hauteurs sur trois vélos, saut d'un vélo à un autre et bien entendu le clou du numéro les 14 artistes sur un seul et unique vélo, tout s'enchaine, cette nouvelle façon de faire du vélo semble si simple et pourtant… Fabuleux !

Ils ont donné des frissons aux spectateurs du cirque Krone pendant toute la saison 2006, voici Shaolin Kung Fu avec les arts martiaux. Le public tout entier retient son souffle lorsqu'un des artistes, allongé sur des piques, se fait casser deux plaques de béton posées sur le ventre d'un coup de masse, et que dire du bâton brisé sur le dos ou de la barre de fer pliée par le cou ! Le public ne peut se retenir de pousser des cris lors de chaque exécution. La concentration des artistes est extrême pendant tout ce numéro.

Les Flying Carceres présentent eux un numéro de trapèze volant tout à fait particulier : en effet il s'agit d'un numéro à deux étages. Ainsi, quatre trapèzes sont accrochés et pas moins de sept artistes sont présent dans les airs. Les deux étages permettent des sauts et des exécutions en parallèles intéressants. Malheureusement lors de leur (unique) prestation à Grenoble, le numéro n'a pas pu être exécuté dans sa totalité suite à un problème d'ordre technique : un câble s'est emmêlé.

Après une saison triomphale au cirque Arena, Encho va enflammer le public avec son numéro d'équilibre sur cannes. Un prodigieux équilibre sur sept briques qui est suivit d'un saut rattrapé sur les deux cannes dépourvu des briques. Le numéro se termine sur une canne télescopique qui élève Encho à plus de 4 mètres de hauteur.

Les Curtolas, le duo de frères italiens, présente un numéro d'acrobaties en mains à mains. Un numéro où les portés ou autres sauts périlleux s'enchaînent très rapidement.



Sur un fil perché en haut de deux mâts, les Guerreros (Aura & Warner) vont nous faire frissonner, ils ont déjà été récompensé en 1990 par un clown d'Argent au festival du cirque de Monte Carlo. La difficulté du numéro est d'autant plus importante que pendant toute la durée du numéro Aura chante en live. Pendant ce numéro, équilibre debout sur un escabeau la tête couverte d'un sac en tissu noir, ou autres sauts au dessus de la partenaire se multiplient. La descente d'Aura debout sur les épaules de Warner sur un fil à 45°, bien sûr toujours en chantant, est déconcertante !

Côté animaux, le festival proposait cette année une très belle cavalerie présentée par Niuman. Cet italien présente une cavalerie irréprochable composée de huit chevaux : Niuman entre en piste sur un frison avant de faire entrer six camarguais pour terminer avec une belle cabrure d'un cheval plein de fougue.

Totti lui viendra à plusieurs reprise amuser petits et grands avec les bulles de savon ou encore la partition géante ! Lors de la soirée de sélection du vendredi, les Rossyans s'étaient joints à Totti pour les entrées musicales, cette belle surprise a été très apprécié, dommage qu'elle n'ait pas été renouvelé lors des deux autres spectacles.

La troupe Gvodetskaya à la barre russe dans une présentation originale de Roméo & Juliette. Ils ont passé la dernière saison sous le chapiteau du cirque Knie (ils avaient changé leur costumes en cours d'année passant des costumes colorés au noir).

Le mime Peter Shub dans un style très décalé n'a pas manqué de faire rire le public grenoblois, malgré la grandeur de la salle, il a réussi à tirer son épingle du jeu. De chine, le duo Danshouding au main à main avec équilibre sur cannes abolit les lois de la pesanteur.



Voici maintenant la plus grosse bête du cirque, vous avez deviné, voici Baby l'éléphante d'Adriana Folco. Couvert de paillettes, Baby exécute parfaitement les exercices, le dynamisme d'Adriana ajoute beaucoup à ce numéro.

Invités surprises du festival, les frères Errani sont de retour à Grenoble (remplaçant les Diorios absents), de retour effectivement car les Errani avaient participé à la première édition de ce festival où ils avaient déjà remporté une étoile de bronze. Ce numéro d'icariens est exceptionnel avec les enchainements des sauts.
Redi Cristiani présente son groupe de tigres, un ligron fait parti de ce groupe, il s'agit d'un croisement entre un lion et une tigresse. Samedi soir, une surprise a été offerte au directeur du Palais des Sports de Grenoble, Guy Chanal, il a en effet fait face à deux fauves à l'intérieur de la cage de Redi Cristiani. Le numéro s'est ensuite déroulé comme à son habitude avec la pyramide et exercices au sol.

Le duo Milany au cadre aérien propose des jetés et rattrapés tout à fait intéressantes.



Et enfin, la troupe Kovgar à la bascule. Les sauts sont très impressionants : triple ou même quadruple sauts périlleux sur échasses. Cette troupe présente également un numéro de saut à corde, un numéro originale.


Cette cinquième édition a atteint toutes les attentes, félicitations à tous les artistes et à l'année prochaine !

Source : Fabien ARPIN-PONT




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com