Busch Roland (Festival de Bucarest)
Le cirque Allemand Busch Roland s'était vu accordé la plus belle place de la ville dans le parc Izvor. Peut-être pas la plus intéressante en terme de fréquentation mais certainement celle qui offre l'image la plus significative du festival avec le chapiteau au pied de l'immense maison du peuple (deuxième plus grand bâtiment au monde après le pentagone) construite à l'initiative de Caeaucescu à partir de 1984.

Le programme présenté est quelque peu différent de celui de la tournée allemande. Tommy Dieck et ses fauves n'ont pas fait le déplacement jusqu'en Roumanie mais les Eshembekovi (renforçant le spectacle à Berlin uniquement) étaient du voyage avec leur 2 numéros : funambules et djiguites. Le numéro de magie manquait lui aussi à l'appel mais remplacé par une antipodiste. Après une ouverture colorée et rythmée par l'excellent orchestre de 8 musiciens sous la baguette d'Oleksandr Krasyun, la première partie est une succession de numéros solos d'un niveau homogène. A noter l'original présentation aux rola-rola de Konstantin Bessogonov entrant en piste sur son dragster qu'il utilise comme plate forme, le «cabrant» même pour le dernier équilibre.
La partie animalière est assurée par la rayonnante Joulia Tchakanova tout d'abord en complicité avec Rica son caniche, ensuite en clôture de la première partie en présentant en robe de soirée blanche la cavalerie de 6 chevaux Tinker du cirque suédois Olympia, puis avec son mixte de 3 lamas et 3 lévriers afghans. La seconde partie reste dans le même esprit et du même niveau jusqu'à ce qu'on lève les yeux à la coupole pour apprécier l'excellent travail au trapèze du Duo Kovatchevi. C'est jusqu'à présent le meilleur numéro présenté dont les difficultés techniques sont effacées par la grâce et le talent des deux artistes.. La fougue et l'impressionnante vitesse de travail des djiguites Esehmbekovi offre un parfait contraste faisant monter l'ambiance crescendo jusqu'à un final emballant.


Même si le plateau n'égale pas celui des meilleurs spectacles de l'année, son homogénéité, la mise en piste travaillée et l'intelligence de faire du denier quart d'heure un moment très fort nous laisse un très agréable souvenir du moment passé sous le chapiteau Bush-Roland. De plus l'excellent orchestre qui «pousse» le spectacle de bout en bout n'est pas innocent à l'appréciation que l'on peut avoir d'un spectacle vivant comme celui ci qui a su tirer le maximum de son potentiel.


- Déroulé du Spectacle -
Ouverture
Konstantin Bessogonov (Rola-rola)
Joulia Tchakanova (Chien)
Sandra Kovatchevi (Jonglage)
Kolobov Troupe (Clowns - Reprise vache)
Hula Hoop
Andrea Navratilova (Corde Lisse)
Kolobov Troupe (Clowns - Reprise personnage gonflable)
Joulia Tchakanova (Cavalerie)

- Pause -

Eshimbekovi (Funambules)
Kolobov Troupe (Reprise - Jonglage)
Alice Dvorak (Antipodisme)
Joulia Tchakanova (Lamas & Chiens)
Kolobov Troupe (Reprise musicale)
Sandra und David Kovatchevi (Trapèze)
Eshimbekovi (Djiguites)

- Final -

Durée : 2h15 avec l'entracte
Spectacle avec orchestre : Oleksandr Krasyun


Spectacle vu le 19 juin 2008 à Bucarest



Source : François Dehurtevent




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com