The Great Flying Circus of North Korea
La production hollandaise Stardust BV de Henk Van der Meyden et Monica Strotmann continue d'ouvrir de nouvelles portes. Après avoir été parmi les premiers à travailler avec la Chine depuis les années 80 (Yin Yang, Confucius, ZENsation et l'année derrière Pirates Pirates), le traditionnel spectacle d'été du Théâtre Carré d'Amsterdam est cette année une première mondiale dans l'histoire du cirque. C'est en effet la première fois qu'est présenté un spectacle complet du cirque National de Pyongyang – Corée du Nord.

Construit il y a une trentaine d'année, le cirque stable de Pyongyang est un immense bâtiment formé de 3 hexagones. Le plus grand au centre pour l'immense salle de plus de 3000 places et les 2 plus petits pour les halls d'accueils, salons de réception et salles d'entraînements. La piste amovible peut se substituer à une piscine ou alors être recouverte par une scène de théâtre. Des écuries sont à l'extérieur du bâtiment accueillant entre autre une dizaine de chevaux (pour de la voltige djiguite), des ours et des oiseaux. Pyongyang possède également un autre cirque stable qui est celui de l'armée.

Outrepassant les nombreuses difficultés administratives, de communications et les barrières culturelles, c'est plus que la simple venue en Europe du cirque Corée du Nord mais une véritable collaboration. Une centaine de costumes inspirés des traditions et de l'histoire du pays ont été créés par Jan Aarntzen. Les lumières, les musiques et les chorégraphies sont le fruit d'un long travail en commun afin de respecter les coutumes tout en s'adaptant aux goûts du public européen et en réussissant à donner du dynamisme à l'ensemble.

La Corée du Nord est une nation forte du cirque avec pas moins de 8 médailles d'or récoltées à Monte-Carlo. Ce spectacle en est l'illustration parfaite, un tel niveau technique au long d'un seul et même ensemble n'a que rarement été approché.
Le tableau d'ouverture avec les 45 artistes de la troupe est l'occasion de découvrir les costumes traditionnels « Hanbok » ainsi que 8 artistes manipulant des rubans comme en GRS à la différence qu'ils sont ancrés au sommet de leurs chapeaux dont seules les rotations donnent le mouvement.

Le titre du spectacle «le cirque volant» est pleinement illustré par les 5 moments très forts du spectacle. Evidemment le trapèze volant à la coréenne avec 3 porteurs présentant un quadruple saut périlleux ainsi qu'une triple vrille. Le trio à la barre Russe (clown d'argent à Monte-Carlo) où la voltigeuse atteint des hauteurs vertigineuses lui permettant de multiplier les difficultés. La bascule propulse ses voltigeurs réalisant jusqu'à 7 saltos avant la réception au tapis. Le travail présenté est beaucoup plus aérien et moins basé sur les colonnes que celui des troupes des pays de L'Europe de l'est. Un duo évolue au trapèze ballant mais la longe facilite malheureusement un peu trop le travail.

Le numéro le plus impressionnant du spectacle est «The Fliers» : une balançoire russe propulse les acrobates qui sont rattrapés par les bras ou les jambes par deux porteurs chacun au sommet d'un mat. Le terme voler prend ici pleinement son sens avec des sauts allant jusqu'à 26 mètres !
Pak Song Hui et Sin Chol Jin ont transformé leur pas de deux en un ballet romantique. Tout d'abord un travail au sol avec des équilibres sur les pointes et en mâchoire poignard et sabre, puis au trapèze avec une succession de suspensions. Ce numéro plus intimiste est certainement celui qui artistiquement est le plus abouti du spectacle et mériterait lui aussi une récompense dans un grand festival.

Ri Thae Gum présente un numéro devenu quasi inexistant sur nos pistes occidentales: une démonstration d'homme fort en jonglant avec 3 boulets de 40kg chacun et réceptionnant d'un seul bras une boule de 100kg propulsée par une bascule. L'apparente facilité de l'artiste dessert malheureusement ses performances qui sont bien réelles.

Les autres disciplines présentées sont également de très bonne tenue : Rolla-Rolla, corde à sauter, jonglage de groupe, trampoline. Un problème de papier a contraint le danseur de corde à rester en Corée mais en derrière minute un remplaçant de luxe lui a été trouvé en la personne de Zang Fan, ce qui n'a pas été sans poser quelques problèmes diplomatiques pour que les coréens acceptent un chinois dans leur spectacle.


Avec ce spectacle le cirque National de Pyongyang confirme sa suprématie dans les numéros aériens et nous présente un florilège de son savoir faire. La mise en scène, les costumes et les lumières sont un atout indispensable à cette tournée européenne où les amateurs d'exploits seront ravis. Ces formidables techniciens de l'acrobatie sont un peu moins à l'aise sur le plan artistique ce qui ne donne pas l'alchimie totale dont on rêve pour un spectacle d'exception. Cependant cela ne nous empêche en rien d'apprécier le spectacle de tournée de loin le plus fort de l'année.


- Déroulé du Spectacle -
Ouverture
Trapèze Duo
Barre Russe
Corde à sauter
Homme Fort
Jonglage de groupe
Clowns (Reprise chapeaux)
Trapèze volant

- Pause -

Balançoire
Pas de deux
Trampoline
Clowns (Reprise ballons)
Fil souple
Rolla-Rolla
Bascule

- Final -

Durée : 2h15 avec l'entracte


Spectacle vu :
les 24 & 25 juin 2008 à Pyongyang
le 1 aout 2008 à Amsterdam


Source : François Dehurtevent




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com