European Youth Circus de Wiesbaden
L’ European Youth Circus de Wiesbaden (fin octobre) fait parti, avec le Cirque De Demain à Paris, des deux plus importants festivals de cirque pour jeunes professionnels. Commencé sobrement en 1987, il est aujourd’hui une référence dans le développement des arts du cirque. Cette année, en parallèle, s’est déroulé une convention de l’ECA durant laquelle ont été étudiés les nouveaux courants et développements artistiques.

«Quand on aime quelque chose, cette appréciation là donne une énergie, c’est ça qui donne la vie. Alors nous devons guider les arts du cirque de façon positive pour qu’ils continuent dans leur lancé de diversité et de créativité». Ainsi commence le metteur en scène et chorégraphe Alexander («Sacha») Grimailo, son discours à la convention. Il regrette le fait que de nombreux jeunes artistes veulent donner une ambiance noire et lourde à leur numéro, comme s’ils voulaient porter toute la misère du monde sur leurs épaules. Mais ils oublient que ce sont les spectateurs qui reçoivent ces sentiments alors que, bien souvent, ils viennent justement chercher un moment de gaieté. Avec l’accord du public, il s’accorde à dire qu’il n’y a presque plus de jeunes clowns au cirque. Il donne également des exemples chiffrés démontrant la multitude de plagiats et de copies existants et rappelle que le cirque est le seul art pour lequel il n’y a aucune législation en vigueur pour la protection des droits d’auteurs.
Ute Classen, responsable à la culture Allemande, a également expliqué sa vision à propos des courants du cirque-théâtre moderne. Selon elle, le monopole Français au niveau du cirque-théâtre, est maintenant révolu et, heureusement, de nombreuses nouvelles identités voient le jour. Ainsi, elle présente la nouvelle production Suisse inSTALLallation, avec le duo Tr ‘espace, comme exemple vivant d’un groupe qui a su créer avec succès un pont entre les nombreuses nouvelles formes du cirque. Elle voit également de plus en plus de chevaux apparaître dans le nouveau cirque, en faisant référence à la dernière production des jeunes diplômés du CNAC, à Zanzibar ainsi qu’à inSTALLallation. « C’est un grand tabou du nouveau cirque qui est ainsi dépassé », dit-elle. Une autre spécificité, selon Classen, est la recherche de flexibilité des artistes, ils sont souvent ouverts à différentes options. Ici encore elle donne l’exemple de Tr’espace qui, bientôt (janvier), va jouer dans le plus prestigieux festival de cirque classique Monte Carlo, mais également à Seyr, un rassemblement de productions plutôt théâtrales.
Cent-trente numéros étaient inscrits pour cette compétition et vingt-quatre ont été nominés. Toutes les médailles ont étés gagnées par des femmes, ce qui a conduit Johnny Klinke, directeur du Tigerpalast et membre du jury, à parler de «force féminine». Le Duo Elja Janke, deux sœurs jumelles venues d’Allemagne, a été particulièrement convainquant et a logiquement reçu de l’or ainsi que le prix du public. Elles ont étés formées à l’école nationale de Berlin, puis, à Montréal, elles ont suivis un stage avec Victor Fomine. Le chorégraphe Allemand Michael Klich a préparé, avec elles, un numéro époustouflant. Nous avons aussi pu admirer, au cadre aérien, le Duo Néerlando-Français Polinde (Linda Hartman en Pauline Hachette), formé par deux anciennes élèves de L’école de Bruxelles. Ce fut pour elles la médaille d’argent. Ce numéro a été beaucoup amélioré durant les derniers mois. Incroyable techniquement et très fluide, c’est ce que l’on retient de l’équilibriste Moldave Igor Gavva. Diplômé de l’école de Kiev, il a fait appel au jeune régisseur Vladimir Marin pour la création de ce numéro.


A la fin de la conférence on s’est demandé, à la suite de l’arrêt du géant Allemand Barum, si le cirque risque de disparaître… Mais tant qu’il y aura des artistes et des managers qui aiment cet art et veulent le promouvoir, le risque continuera d’exister. Ainsi s’est achevé cette conférence. Mais ainsi également a commencé le colloque ouvert par Grimailo. La boucle a été bouclée.

Photos : Sven Rindfleish



Source : Roland Vermeylen - Traduction Martin Robin




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com