Arlette Gruss 2009 - La Cité du Cirque

Commençons cette chronique dans le bon ordre ... 2009 est l'année d'une innovation supplémentaire pour le cirque Arlette Gruss : un chapiteau totalement novateur et inédit. Ce projet complètement gigantesque lancé par Gilbert Gruss tel un rêve fou, porte le nom de "La Cathédrale". Une entreprise Bordelaise (AB2CS) a su adapter son savoir-faire pour concevoir cette nouvelle génération de chapiteau, en faisant appel aux meilleurs ingénieurs. Cette nouvelle "maison du cirque" n'a d'égal que les chiffres qui la caractérisent : 2700 mètres carrés de superficie au sol, 22 mètres de hauteur, 1600 places, 460 mousquetons, 10 mâts, 9620 oeillets, 485 attaches au sol, presque 8 tonnes de toile, 17 kilomètres de sangles, 9400 mètres carrés de surface de toile ... en un mot : extraordinaire !



"De l'envers du décor au centre de la piste, vous allez être happé dans un formidable tourbillon au coeur d'une cité peuplée de saltimbanques plus performants, plus ahurissants les uns que les autres, mais aussi d'animaux superbes...".

Depuis des siècles la ville de Wuqiao, à 5h de route au sud de Pékin, forme de jeunes acrobates (leur école est d'ailleurs le seul membre de l'union Mondiale du Cirque en Chine). Soumis à de rudes exercices physiques dès leur plus jeune âge, les meilleurs d'entre eux parcourent le monde entier. Après leur triomphe dans de nombreux festivals, c'est au cirque Arlette Gruss que la troupe Wuqiao dévoile son incroyable numéro, en revisitant un numéro de lassos à la chinoise, bien entendu accompagné sans cesse d'improbables acrobaties. Ce n'est évidement pas la seule corde de leur arc, jeux icariens, jonglerie avec poteries, monocycle ...



Andrejs Fjodorovs est un jeune artiste d'origine russe. Pigeons et colombes de toutes races, et même une poule sont ses compagnons de piste, un vrai moment de fraîcheur qui a suscité bien des applaudissements.

Véritable amoureux des animaux, Sandro Montez, pour sa seconde année dans cet établissement, nous présente son arche de Noé : chameaux, lamas, zèbres, ânes, autruche feront leur petit tour de piste. Ses quatre éléphants, pour le bonheur de petits et grands, ne manqueront pas d'attiser les applaudissements.



Il n'avait pas encore sa majorité que Mathieu travaillait déjà chez Arlette Gruss. Le public n'a pas mis longtemps à l'adopter. Après d'autres horizons il est revenu sous ce chapiteau, et n'a rien perdu de son aspect juvénile bien que multiples fois papa. Les bambins suivront-ils le chemin de leur père (qui n'attend que ça) ? Cette année costume léger et interventions timides, sans pour autant ne pas oublier de faire rire le public.

Après son baptême du feu toute la saison 2007, la petite star de la famille, Laura-Maria, présente cette année un numéro avec un magnifique poney. Rayonnante la jeune artiste se montre très à l'aise sur la piste. C'est ensuite à Linda Gruss de présenter ses étalons crémelos, de manière très sensuelle.



Au fil des années, vous l'avez vu grandir et s'épanouir sur la piste. Aveugle serait celui qui ne remarque pas les regards échangés entre Kevin et Julia Friedrich pendant leur numéro sensuel de sangles aériennes. Partenaires sur la piste mais aussi dans la vie.

Discipline réservée d'habitude aux femmes, c'est cette fois un spécialiste masculin qui s'y colle. Le russe Anton Monastyrsky, dans son numéro de hula hoop, nous dévoile de nouvelles figures, chorégraphiées sur un rythme contemporain. Issu d'une famille circassienne depuis 4 générations, Anton a débuté sur la piste à l'âge de dix ans. Après de longues années de travail il est récompensé d'un clown d'argent à Wisbaden en Allemagne au "Young People European Festival", ce qui sera un tremplin pour sa carrière.



Les félins des italiens Redi et Soara Cristiani sont un groupe de fauves composé de 8 tigres et d'un tigron Triscia, rare croisement entre lionne et tigre, sauront vous impressionner et dompter le frisson.

Première entrée en piste pour Peter Balder. Avec sa tenue de facteur et ses deux chiens (qu'il entraîne depuis des années), il a mis en place un véritable "dog's comedy", alternant gaffes et figures dans une réelle pagaille.

Quel original travail aérien que les soeurs Biasini nous présentent cette année. Nous définirons ce numéro comme une réinvention du trapèze ... sur lustre !



D'origine tchèque, le charismatique Zdenek Supka nous montre ses talents avec quatre, puis cinq, six et sept balles ! Véritable leçon de jonglerie.

Deux fils souples, deux frères, et quel talent ! Les ukrainiens de "The Crossroad" ont parfaitement réussi leur mise en scène, tout en douceur, ce qui leur a valu le Prix de la Fascination au Festival Mondial du Cirque de Demain.



Un magnifique spectacle que celui de 2009 pour Arlette Gruss, somme toute une légère carence clownesque, qui passe toutefois inaperçue grâce à la multiplicité des numéros intéressants que nous venons de citer. Ne rappelons pas les excellents costumes, l'éclairage et surtout ... l'orchestre, quel plaisir. Les repères sont maintenant pris dans ce nouvel écrin de toile ... suite en 2010 ! Photos : François Dehurtevent - Fabien Lacroix




Source : Fabien Lacroix




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com