Détour chez Louis Knie
En 1994 Louis Knie, qui vient de quitter le "Cirque National Suisse Knie", lance sur les routes d’Autriche le "Cirque National Autrichien Louis Knie", dont les superbes programmes comportent une riche participation animalière: tigres, cavalerie, mais aussi éléphants d’Afrique et d’Asie, rhinocéros, girafe, zèbres et chameaux que dirige avec une souriante autorité son fils Louis Knie Junior. Ce bel établissement est contraint d’arrêter ses activités dans de pénibles circonstances en 2001. Son fils Louis Knie Junior repart avec un "Cirque Louis Knie" qui va au fil des saisons renouer avec le succès auprès du public autrichien.

La saison 2011, avec un séjour à Vienne qu’il a même fallu prolonger, s’est poursuivie par une association originale avec l’impresario allemand Elmar Kretz pour présenter dans le sud de l’Allemagne du 5 août au 9 octobre "Circus Louis Knie - Aquamanege" : une première partie de cirque traditionnel et une seconde partie "sur l’eau" grâce au matériel de la famille tchèque Janacek, qui se sont fait les spécialistes de cette technologie (présents en France ces dernières années notamment au Cirque Medrano).

Cette tournée spéciale coïncide avec la nouvelle acquisition d’un magnifique chapiteau blanc, décoré de rouge, un 35 mètres rond sans corniches avec une coupole de 13 mètres de diamètre. Les véhicules conservent pour leur part leur sobre livrée blanche soulignée de bleu, avec un lettrage bleu.






L’auguste Puccini accueille le public et ponctuera tout le spectacle de ses reprises d’un charme bon enfant, mais à tout seigneur tout honneur, c’est le directeur Louis Knie qui ouvre le spectacle avec une présentation de 3 frisons et 3 arabes blancs où les figures s’enchaînent avec une rare perfection : du grand art ! La toute jeune Alexa (10 ans) lui succède avec 3 mini-poneys, avant la série des chevaux de rappel.

La complicité qui règne entre Héléna Rapolli et son jack-russel-terrier Jacky est évidente et la petite comédie qu’ils interprètent est particulièrement plaisante et méritoire ! On retrouvera un peu plus tard Héléna avec son époux, Antonio Rapolli, dans un numéro de jonglage époustouflant, au rythme endiablé, déclinant en 9 minutes tout ce qu’on peut faire avec des massues, ou des ballons de foot, et se terminant en colonne, Héléna debout sur la tête de son mari.

Les chameaux et lamas de la maison sont placés sous la chambrière de Robert Stipka Junior, et les grandes illusions sont une affaire de femmes entre les mains d’Ilona Knie et Andrea Navrattil. Les Kis Faludy présentent un numéro de bascule dont la difficulté est accentuée par le fait que le tapeur est également le porteur à la réception : on devine le degrés de coordination que cela exige de ces deux artistes.

La poste hongroise d’Ilona Knie, épouse de Louis Knie, clôture de façon particulièrement spectaculaire cette première partie : montée sur deux frisons, elle va saisir successivement les rênes des sept chevaux qui passent entre ses jambes et conduire ensuite cet "attelage" sur plusieurs tours de piste. Une belle vision de vrai cirque saluée par un public conquis.


La seconde partie du spectacle débute avec les cascades et fontaines qui complètent le remplissage du bassin, avant que sur la petite scène circulaire située au centre, entourée de jets d’eau, Eva Nereus présente ses équilibres sur cannes bien mis en valeur par de beaux éclairages. La présence de toute cette eau ne pouvait pas ne pas être prétexte à une entrée "à l’eau" entre Puccini et Francesco avec la complicité de Louis et Ilona Knie ! On retrouvera Francesco un peu plus tard en magicien aux prises avec des lapins bien difficiles à faire disparaître, dans le style de Shmarlovski.


Les deux otaries de Conchi et Gary Jahn semblent un peu déroutées par l’exigüité de l’îlot qui leur est dévolu pour leurs exercices, mais ne se font pas prier pour plonger dans le bassin ! La gracieuse Andrea Navratil quant à elle investit l’espace aérien avec un audacieux numéro de corde. Jan Navratil clôture le spectacle et démontre encore une fois ses exceptionnelles qualités d’antipodiste, avant que se déchaîne la féérie des eaux avec lumières et musique synchronisées : un véritable "feu d’artifice" ... aquatique !

A noter l’excellente qualité de la bande son ponctuée par le batteur Manfred Huber, qui supervise également la régie son et lumières : un véritable "homme-orchestre" !

Après cette tournée spéciale, le "Cirque Louis Knie" devait traverser l’Allemagne en quelques étapes pour aller s’installer à Utrecht (Pays-Bas) pour y donner, comme l’an dernier, les traditionnels spectacles du "WeihnachtsCircus" (Cirque de Noël).





Source : Daniel Grangeon




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com