O Sol Tambem - Des chevaux et des acrobates !
Actuellement à Paris, pelouse de Reuilly et jusqu'au 31 Août, la compagnie Ô Cirque présente sa quatrième création "O Sol Tambem".

Ô Cirque qui a vu le jour en 1997 est une compagnie professionnelle de spectacles à caractères associatifs. C'est pourquoi pour 2005, année du Brésil oblige, et après 10 ans de présence régulière à Teresina (nord est du Brésil) des artistes brésiliens ont été invités pour cette création. Cette école, a été fondée à l'initiative de Gilles Audejean (co-fondateur de la compagnie Ô Cirque). Les acrobates en tournée en France, en plus du spectacle, se forment aux arts équestres (voltige, dressage). Ils seront en mesure, une fois de retour au Brésil d'enseigner cette discipline jusqu'alors ignorée au pays.


"O Sol Tambem" est annoncé comme "spectacle de cirque équestre et musical". Cette définition est fidèle à 100% a ce que l'on peut voir sous le chapiteau. L'ambiance y est chaleureuse. La circularité du lieu est totalement utilisée, c'est à la fois la piste et un plateau circulaire autour de cette dernière qui donnent une totale occupation de l'espace. L'orchestre brésilien est réparti sur les cotés de la barrière alors que les chanteurs et danseurs y sont diamétralement opposés. La très jolie coupole a été peinte à même la toile et s'inspire de la coupole de l'opéra de Manaus. Peu de temps avant le début du spectacle, les chevaux entrent sous le chapiteau et sont installés dans des stalles afin de rester à la vue du public pendant l'intégralité du spectacle. Le décor maintenant planté , passons au spectacle.


Des chevaux et des acrobates ! Comme il est annoncé, le point fort du spectacle est la partie équestre. L'ensemble de ces numéros ont été dressés et sont présentés par Gilles Audejean. A l'exception de la haute école, toutes les disciplines équestres sont présentes : voltige, dressage à la longe, dressage en liberté, cavalerie. Ces numéros sont un vrai régal : les voltigeurs évoluent au rythme des percussions brésilienne, donnant encore plus d'énergie au numéro. Une jeune femme (Florence Rouquier, danseuse et chorégraphe) accompagnée d'un cheval en liberté offre une vision surréaliste de complicité et de compréhension entre l'homme et l'animal. Pas de chambrière ni de cravache, uniquement les mouvements du corps qui conduisent le cheval dans une "danse".


La cavalerie de cinq étalons est un modèle du genre. Aucun claquement de chambrière, juste quelques indications gestuelles amenant de nombreuses figures, enchaînées harmonieusement. Les chevaux passent du grand galop au calme le plus total en un seul geste. En un seul appel ils viennent posément vers Gilles Audejean pour quelques caresses afin de mieux repartir dans des pirouettes et autres cavalcades.

Le fil conducteur du spectacle est l'histoire de Cigogno (le maître blanc) et Pandero (son esclave noir) dont on peut suivre les péripéties au cours des reprises comiques. C'est Christophe Sigognault, (second co-fondateur de Ô Cirque) qui joue le rôle du maître blanc.


La partie acrobatiques est entièrement assurées par les sept brésiliens de Teresina, à l'exception d'un très joli numéro de trapèze exécuté par Sofia Tsola. Charme et élégance sont au service de la technique très bien maîtrisée. Uniquement des acrobaties au sol avec beaucoup d'inspirations venant de la capoeira. On pourrait reprocher la faible diversité des exercices, donnant une impression de répétitions dans les différents numéro mais cela n'enlève rien à la qualité des évolutions et surtout à l'entrain des artistes au cours du spectacle.


Le spectacle se veut être une fête et comme toutes fêtes, cela se termine en danse et en musique. Les artistes invitent les spectateurs à y prendre part et venir danser au milieu de la piste. Pour les plus téméraires la fête se continuera longuement dans la nuit avec le bar qui restera ouvert et permettra de rencontrer la troupe.




"O Sol Tambem" est donc un bon spectacle à base de cirque et de musique. Certains n'y verront que la performance équestre, d'autres y préféreront l'ambiance générale mais l'essentiel n'est-il pas de passer un moment agréable ?




Source : François Dehurtevent




Sébastien BERNARD - Collections - collections@aucirque.com
François DEHURTEVENT - Photographe - francois@aucirque.com
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - jean-pierre@aucirque.com
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - web@aucirque.com
Julien MOTTE - Newser / Agenda - julien@aucirque.com
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - jean@aucirque.com
Patrick PREVOST - Newser - patrick@aucirque.com