Les 7 doigts de la main à New York
Au moment où le Cirque du Soleil présente son Zarkana au Radio City Music Hall, une autre troupe de cirque du Québec, Les 7 doigts de la main, amorcera les représentations de son spectacle Traces au Union Square Théâtre à la fin du mois, et ce, jusqu'en février 2012.

La troupe a appris la nouvelle en avril, mais l'ébruiter aurait nui à Desperate Writers, spectacle qui avait lieu dans la salle où elle va se produire.

Situé Off-Broadway, Union Square offre des présentations spectaculaires et lucratives telles que Fuerza Bruta et De la Guarda.

Pour Les 7 doigts, présenter Traces à New York ouvrira d'autres portes.

«Tout le monde artistique veut se produire à New York, même à perte, dit Nassib El-Husseini, directeur général de la troupe. Cela permet de stabiliser la rentabilité dans le reste des États-Unis ou en Asie. Pour nous, une présence Off Broadway avec une salle de 499 places, c'est le top.»

Les 7 doigts de la main se sont fait de solides contacts aux États-Unis, notamment avec Fox Theatricals et Tom Gabbard, président de la Blumenthal Performing Arts, qui avait commandé le spectacle Traces pour une série de représentations de huit semaines à Charlotte après l'avoir vu à Édimbourg, en Écosse.


«Il a convaincu ses amis, notamment Amanda Dubois, une Suissesse de New York, de faire un Traces USA, ce qui nécessite un investissement de 2,5 millions. On a déjà joué le spectacle pendant six mois, notamment à Chicago et à Denver, et on le jouera maintenant à New York pendant au moins six mois», dit Nassib El-Husseini.

«L'avantage de Traces, c'est que c'est un show qui s'adresse à tout le monde, dit Tina Diab, directrice de la diffusion et du développement aux 7 doigts de la main. Les New-Yorkais peuvent y être intéressés, mais les touristes aussi. Et c'est là que Simone Genatt, de la Broadway Asia Company, nous a ouvert une route en Asie pour Traces.»

Si l'aventure des «7 Fingers» est concluante dans la Grosse Pomme, il s'agira d'un tremplin pour présenter Traces dans deux autres circuits. «Si ça marche à Off Broadway, Simone Genatt vendra Traces sur le réseau asiatique et sur le réseau Across America», explique Nassib El-Husseini.

Heureux problème: depuis que les 7 doigts ont appris qu'ils vont se produire à New York, Gypsy Snider (des 7 doigts) a dû commencer à former une autre troupe pour les autres dates. «On est très heureux de ce qui nous arrive, mais, maintenant, il va falloir livrer la marchandise!» dit Nassib El-Husseini.

Or, la troupe n'a toujours pas de siège social adapté à ses besoins. Cela fait des années que Les 7 doigts cherchent des locaux, mais peu de mains se sont tendues pour les aider.

«Ça nous prend un lieu, dit Nassib El-Husseini. On ne veut pas être des mendiants, mais on a besoin d'un coup de pouce.»

Les 7 doigts doivent donc s'entraîner dans des salles qu'ils louent: au Théâtre sans fil, à l'École de cirque de Verdun, à l'École nationale de cirque, dans un dépôt du nord de Montréal ou dans les bureaux de la troupe. Des discussions ont lieu avec la SHDM, propriétaire des locaux de l'ex-Musée Juste pour rire, un endroit convoité par la troupe.

Source : Eric Clément - La Presse