Le Carré Curieux, retour en enfance

Une cabane dans les airs, une tente ronde flottante, un canapé qui se transforme en chambre et en espace discothèque, c’est dans ce décor que la Compagnie Carré Curieux, Cirque Vivant! nous amène dans son spectacle créé en 2009...

Sous la mise en scène de Philippe Vande Weghe, quatre jeunes dans la vingtaine, Kenzo Tokuoka (monocycle et mât chinois), Gert De Cooman (tissu aérien et mât chinois), Luca Aeschlimann (jonglerie et numéro de force) et Vladimir Couprie (diabolo et "marionnette") retrouvent leurs rêves d’enfants dans différents tableaux aussi charmants les uns que les autres.

Au sein du carré de curieux, il y a cet enfant qui insuffle la vie aux autres personnages du groupe, qui leur donne le gout de revenir le temps de quelques minutes dans une cour d’école à réaliser des pitreries de toutes sortes. L’adulte se déride et retourne pendant quelques minutes dans son ancien monde imaginaire.


Le public, charmé par ce retour en bas âge, se laisse prendre au jeu par ces écoliers folichons. La créativité est de mise, permettant de transmettre un message fort aux grands comme aux petits : toujours garder son âme d’enfant.

Carré Curieux, Cirque Vivant! rappelle l’importance du jeu et de l’imaginaire dans nos propres vies.

Plus concrètement, ce qui nous fait rire dans ce spectacle, c’est l’utilisation d’objets inusités pour réaliser des numéros. Imaginez un simple bout de tissu se transformer en chien affectueux, une feuille en avion dirigé avec précision, une tente en robe ou tout simplement une femme en homme.



Du début jusqu’à la fin, ce spectacle reste une surprise que l’on découvre pas à pas.

Source : Thomas Bastien -Patwhite.com