Steeve Caploletti, passionné par les fauves et l'amour du risque
Dans la famille Caploletti, je demande le père Adrien, dresseur de chevaux et d'animaux exotiques ; le fils, Steeve, dompteur des fauves ; et le petit-fils, Enzo, déjà sur les traces de son papa...

Dans la famille Caploletti, je demande le père Adrien, dresseur de chevaux et d'animaux exotiques ; le fils, Steeve, dompteur des fauves ; et le petit-fils, Enzo, déjà sur les traces de son papa.

Dans la cage de la fauverie du cirque Lydia Zavatta, Coralie, une lionne de quatre ans, couve ses deux derniers nés : Enzo et Lino, des jumeaux nés le 29 juin à Hautmont. Les lionceaux tètent leur maman avant de jouer ensemble. Tout à côté, dans une autre cage, Simba, le papa lui aussi âgé de 4 ans.

Steeve Caploletti, 32 ans, dompteur depuis l'âge de 14 ans, prend Enzo dans ses bras. Plus clair et plus gros que son frère, il est aussi moins agressif : " A cet âge-là, ils ont déjà du caractère". Steeve est tombé dans la marmite du cirque tout petit. À 3 ans, il rentrait dans la cage des fauves. Ado, il était déjà en piste et ne l'a plus quittée depuis. Son fils, Enzo, âgé de 6 ans, est en train de suivre le même chemin : "Il est fou des fauves". Le dompteur du cirque Lydia Zavatta a appris son métier au contact de ses aînés et notamment du grand Achille Zavatta qui l'a conseillé quand il était encore ado. S'il a d'ailleurs décidé de baptiser sa lionne Coralie, élevée au biberon, c'est en hommage à une célèbre lionne du cirque Zavatta.

Chaque jour, Steeve présente un numéro différent et parfois un numéro mixte d'une petite dizaine de minutes mêlant tigre et lion, ce qui est plutôt rare dans le monde du cirque et "difficile" ; "un peu de férocité avec la lionne et de la douceur avec le tigre". Il passe beaucoup de temps avec ses animaux "Ma femme est jalouse car je suis plus souvent avec les fauves qu'avec elle", plaisante-t-il, pour les soigner mais aussi les préparer aux numéros".

On naît dompteur ou on ne l'est pas. Il faut avoir ça dans le sang, car les animaux c'est dangereux. Quand on entre dans la cage, c'est du risque". Le dompteur aime ses animaux et ça se voit. Il est très attaché à la préservation des espèces et à la reproduction : "C'est nous qui choisissons le nombre de portées". En montrant Rian, 3 ans, un tigre du Bengale de 200 kg, il explique : "Nous ne faisons pas de races mélangées. Ce sont des races pures. Il ne faut pas faire d'erreur et de consanguinité".

Ce tigre, c'est un cadeau d'un cirque espagnol : "Je l'ai eu tout petit. C'est comme mon fils". En juin, Steeve et son épouse, équilibriste trapéziste, ont arrosé deux naissances : celle de leur fille Romane et des lionceaux. Enzo, 6 ans, va sans doute prendre la relève de son papa (ce sera alors la huitième génération) ; Lou, 3 ans, est déjà en piste dans un numéro avec son cousin de 8 ans. Pour Romane, dernière enfant de la balle, il faudra encore attendre un peu".

Véronique Bertin
Source : La Voix du Nord