Le rêve d’une vie
Leurs noms, Noémie Gervais et Alain Boudreau, le Duo Symbiose, ce nom vous dit-il quelque chose? Ils furent médaillés d’argent au festival du cirque de demain en 2002...


Leurs noms, Noémie Gervais et Alain Boudreau, le Duo Symbiose, ce nom vous dit-il quelque chose? Ils furent médaillés d’argent au festival du cirque de demain en 2002. Ce couple issu de l’École Nationale de Cirque de Montréal, où ils se sont spécialisés dans le main à main, parcours le monde pendant douze ans. On les voit au Cirque du Soleil et chez Éloize, puis dans les plus grands cirques et cabarets d’Europe, surtout en Allemagne. Là le mal du pays s’abat sur eux. Ils décident alors de réaliser le rêve de leur vie : avoir un cirque..!

Vague de cirque est né. Ils rentrent avec leurs enfants aux iles de la Madeleine, d’où est originaire Alain Boudreau, avec dans leur bagages un joli petit chapiteau de 200 places acheté en Belgique. Ils s’entourent d’une bande de copains venant presque tous de l’École Nationale de Cirque de Montréal : Yannick Thomas et Grégory Arsenal, duo de main à main, Philip Rosenberg, acrobate, Jonathan Casaubon, Antoine Carabinier-Lépine et Julie Carabinier-Lépine, tous trois du cirque Alfonse, et de Robert Bourgeois spécialisé en jeu clownesque qui est, lui, entraineur à l’École Nationale de Cirque de Montréal.


Puis, pour faire bonne mesure, ils importent également deux Français : Charlotte Saliou et Grégory Lackovic qui sont les deux présentateurs clownesques de ``Cabotine’’ la production de cette joyeuse bande de déjantés. Eux, ils sont les champions de la balourdise, ils nous rappellent Shirley et Dino, le célèbre couple que l’on a pu voir très souvent dans l’émission le Plus Grand Cabaret de Monde, diffusée par TV5. Cela n’a rien d’étonnant car ils ont travaillé avec eux.

Maintenant que les présentations sont faites, nous pouvons vous dire que ces joyeux lurons nous ont fait vivre des moments intenses de cirque. Tout y passe, acrobatie, main à main, tissus, sangles, roue Cyr, illusions, patins à roulettes. Cela sans parler de fabuleux ensembles de groupes, jonglage, sauts à la bascule et cerceaux acrobatiques qui nous laissent pantois.


Tout est présenté sans prétentions dans une ambiance intime de cabaret cirque, avec une bonne dose d’humour et de clowneries. C’est sans fla-fla, mais d’une façon si spontanée et sympathique que nous, public, ne pouvons faire autrement que de suivre leur folie. Étant collés à la piste-scène, nous sommes témoins de leur joie à nous montrer ce qu’ils savent faire, et tout faire, car comme en général au cirque, ils participent à plusieurs numéros.

Après deux ans au Iles de la Madeleine et en Gaspésie, Vague de cirque envisage, pour la prochaine saison, de partir sur les routes du Québec visiter les petites et moyennes agglomérations. Là où les habitants ne connaissent le cirque que par la télévision ou les dvd.


Est-ce qu’une tradition du cirque serait en train de naitre au Québec ? Après les mammouths, voici Akya, Alfonse, Vague de cirque, et plusieurs autres que nous n’avons pas encore découverts, qui partent en tournée. Bravo et longue vie à tous. Mais voilà que Alain Boudreau, qui est le responsable technique de Vague de cirque, nous dit que ce serait trop beau, mais que si nous savions le nombre de démarches et de permis nécessaires pour mettre camions et roulottes sur la route !
N’avons-nous pas déjà entendu cela quelque part ?

Guy Bordelais
Source : Guy Bordelais




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]