AUCIRQUE.COM
Page d'accueil Reportages Interviews Encyclopédie de collections Galeries de photos Agenda des tournées Au programme Accès à Cirquenpiste.fr Liens La page du Club du Cirque

L'histoire d'amour lilloise du clown Totti
La grande fête du cirque fête ses 25 ans. Et c'est aussi les 25 ans de carrière du clown Totti... 29 ans. Ce saltimbanque et son épouse Charlotte baptiseront leur fils Charlie le 25 octobre, à 10h25, sous le grand chapiteau lillois. Tout un symbole pour ce couple attachant.

Il a juste cinq semaines mais Charlie est déjà un grand baroudeur. Allemagne, France, Danemark, Belgique et Hollande. Installé bien au chaud dans la caravane de ses parents, le bébé est un enfant de la balle qui parcourt des kilomètres à travers l'Europe. Le 25 octobre, à 10h25, il sera baptisé lors d'une messe ouverte à tous organisée sous le tout nouveau chapiteau de la Grande fête lilloise du cirque. Une date symbolique : "La grande fête lilloise du cirque fête ses 25 ans, ma carrière a débuté il y a 25 ans, explique le clown Totti, le papa de Charlie. Et puis Lille, ça veut dire beaucoup pour nous. C'est ici que j'ai trouvé ma femme. C'est ici que l'on a conçu notre petit bonhomme", nous glisse-t-il.

La cinquième génération de clowns


Ce clown atypique, entre l'Auguste et le clown blanc, un zeste de modernité en plus, a commencé à 4 ans. "Je suis la 5ème génération, dit ce fils de clown espagnol et d'une mère artiste allemande. Mon premier spectacle, je le proposais un dimanche par mois, avec d'autres enfants d'artistes, au cirque Knie". Il se souvient de son père qui l'avait aidé à adapter le numéro le plus célèbre de Charlie Rivel. Depuis, il n'a cessé de voyager et de faire évoluer ses personnages en fonction de son univers peuplé de Buster Keaton, Charlie Chaplin, Betty Boop et de vieux standards du music-hall.

En se replongeant dans les vieux albums de la Fête lilloise du cirque, Totti a déniché des clichés où, petit garçon, il posait aux côtés d'une jolie demoiselle. C'était Charlotte Hendrickx, qui est aujourd'hui son épouse. "Quand j'étais petite, mon père m'emmenait toutes les semaines au cirque, explique cette Mouscronnoise. Mon père participait à l'organisation de la grande fête lilloise du cirque. Et dès mes 14 ans, je me suis lancée : pendant les vacances, je m'occupais des otaries".


Le papa de Charlotte travaillait à la Poste. Sa maman dans une entreprise de vêtements. Rien ne l'orientait vers le monde du cirque. Et pourtant. Une fois ses diplômes d'hôtellerie en poche, elle est partie sur les routes avec son numéro et ses otaries. À plusieurs reprises, la jeune femme a rencontré brièvement Totti. "On s'est même croisé un jour sur l'autoroute ! " Il aura fallu attendre un soir de 2005, après une représentation du show proposé par Thierry Fééry (lire ci-contre), pour que les deux artistes échangent, autour d'une escalope panée à La Chicorée ! "Jamais je n'aurais pu penser qu'elle devienne ma femme !", lance Totti, devenu son partenaire de vie et de scène.

Lille, c'est comme à la maison


Charlotte, 26 ans, a mis sa carrière entre parenthèses pour quelques semaines. "J'ai continué mon numéro de danse jusqu'à sept mois et demi de grossesse, raconte-t-elle. Après, c'était un peu juste avec les costumes !". Son bonheur actuel, c'est ce retour à Lille, pour un mois, avec son fils et son mari : "C'est comme un retour à la maison". "Lille, c'est une grande partie de notre vie, ajoute Totti. Et Thierry Fééry, je le connais depuis que je suis petit. C'est un ami, presque un membre de la famille. Et au niveau du spectacle, c'est un exemple pour moi. Il propose le plus beau spectacle au monde tout en restant simple et gentleman".

Il fut une époque où l'on ne jurait que par Monte Carlo pour découvrir les plus beaux numéros de cirque. Aujourd'hui, Thierry Fééry a fait de Lille l'une des plus prestigieuses capitales de l'univers circassien. "On est très fiers de travailler ici", dit le duo qui repartira ensuite en Hollande, pour Noël, puis à Reims et Sin-Le-Noble avec le cirque éducatif. "Et ensuite, nous serons six mois en Suède, avec le cirque Maximum. Et Thierry viendra nous voir, c'est sûr ! "
Source : Nord Eclair