La danse macabre de Bartabas
Le créateur du Théâtre équestre Zingaro présente à Aubervilliers sa nouvelle création. "Calacas" est un spectacle époustouflant inspiré par le Mexique...

Le créateur du Théâtre équestre Zingaro présente à Aubervilliers sa nouvelle création. "Calacas" est un spectacle époustouflant inspiré par le Mexique.

Après avoir traversé les écuries par des galeries qui les surplombent, on pénètre dans la salle, totalement transformée une fois de plus. On chemine d'abord au beau milieu d'une piste ronde qui ceinture et domine les gradins. Les pas sont feutrés par la sciure épaisse, d'un brun rouge. D'un côté les parois de bois du bâtiment, de l'autre des panneaux de textile, blancs aux impressions noires.


On y distingue des têtes de mort. En sobres costumes, jeunes gens et jeunes filles guident le public vers les escaliers. On s'installe en contrebas, sous l'étroit couloir qui s'enroule autour des gradins. Devant nous, la piste traditionnelle de tout cirque, ronde, aux dimensions précises. Elle est plongée dans la pénombre. On y devine des mouvements furtifs. De fantomatiques petites silhouettes, des froissements d'ailes.

Dire comment cela commence ? Ah ! la surprise est trop forte ! Le saisissement est un ravissement mêlé d'effroi, de bruit, de rires, du fracas des tambours, d'époustouflantes cavalcades, d'apparitions magiques et de magistrales démonstrations. La lumière monte et l'on découvre, clin d'œil aux débuts du Cirque Aligre, des dindons qui font la roue tandis qu'une dizaine de squelettes entrent dans une danse aérienne et cocasse au son de fracassants tambours joués par des virtuoses…


Deux percussionnistes et deux chinchineros, les traditionnels "hommes orchestres" d'Amérique du Sud, rencontrés au Chili. Un pénitent pénètre, guidant un très beau cheval à la longe. En selle, le cavalier est lui aussi un squelette… Le cheval se nomme Manor et l'on croit deviner, sous la cagoule pointue et la longue robe, le maître des lieux, ses attaches fines, sa minceur de danseur. Ce sera sa seule apparition… Crincrin des cordes, stridence des flûtes et fifres, roulements fabuleux des tambours, c'est au Mexique que nous entraîne Calacas "squelette"en espagnol, dans ces fêtes qui explosent justement au moment de la fête des morts, au début novembre.

Théâtre équestre Zingaro, au Fort d'Aubervilliers, du mardi au samedi à 20h30, dimanche à 17 heures. Relâches lundi et jeudi.

Voir la vidéo :

Source : Le Figaro




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]