Retour en France des éléphants bloqués au Maroc
Quatre éléphants de cirque, bloqués pendant plus d'un an au Maroc par un imbroglio administratif européen, vont finalement pouvoir monter vendredi sur la piste à Paris...

Quatre éléphants de cirque, bloqués pendant plus d'un an au Maroc par un imbroglio administratif européen, vont finalement pouvoir monter vendredi sur la piste à Paris, grâce à l'intervention du gouvernement français, a annoncé le cirque Pinder-Jean Richard.

"C'est un miracle, ces éléphants ont failli être euthanasiés", a déclaré à l'Afp le directeur du cirque, Gilbert Edelstein, assurant que le dénouement a été rendu possible grâce à l'intervention des ministres français de l'Agriculture Bruno Lemaire et de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet.

Après une quarantaine à Marseille (sud-est), les quatre femelles sont arrivées mercredi à Paris et feront leur premier tour de piste vendredi sous la tente du cirque plantée sur la pelouse de Reuilly à Paris.

En janvier, leur dresseur Joe Gartner, bloqué au Maroc, avait attiré l'attention des médias sur le sort de ses quatre compagnons de travail, bloqués à cause d'une directive européenne empêchant l'entrée dans l'Union européenne d'animaux sauvages en provenance d'Afrique, avait-il expliqué.

Vicky, Diana, Pira et Belinda, les quatre éléphantes bloquées au Maroc,
à Casablanca, le 27 janvier 2011


Immobilisé, le dresseur s'était endetté pour continuer à nourrir ses bêtes et se disait à court de ressources.

Depuis, a expliqué Gilbert Edelstein, la population marocaine et des associations de défense des animaux s'étaient émues de ce cas et les éléphantes ont pu être nourries grâce à des dons.

Parti de Montauban (sud) en 2005, Joe Gartner s'était rendu avec ses éléphantes en Roumanie où il a travaillé dans un cirque avant de faire une tournée en Tunisie puis au Maroc où il s'est retrouvé bloqué.

Les autorités espagnoles refusaient, selon lui, l'entrée de ses éléphantes à Algésiras, unique point d'entrée pour ces animaux, en vertu de la réglementation européenne.


La France, de son côté, avait refusé de les laisser arriver à Marseille en faisant valoir que le poste d'inspection aux frontières de cette ville n'était pas "habilité pour la réalisation de contrôles vétérinaires d'éléphantidés".

Mais un Poste d'inspectionspécial a finalement été mis sur pied pour permettre l'entrée des animaux, a expliqué M. Edelstein, également président du Syndicat national du cirque.

Retrouvez la tournée du Cirque Pinder dans notre agenda
Source : Aufait Maroc




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]