Parc Connyland : "Un déséquilibré a empoisonné nos dauphins"
Le choc est immense au parc de loisirs Connyland de Lipperswil, en Thurgovie : cinq jours à peine après la mort d’un premier dauphin, un deuxième est mort dans la douleur...

Nadja Gasser, âgée de 43 ans, copropriétaire du parc de loisirs Connyland à Lipperswil (TG) raconte la pénible mort du dauphin Chelmers, moins d’une semaine après celle de Shadow : "Son agonie a duré une heure entière. C’était affreux. Je n’en dors plus".

Cette nouvelle tragédie s’est déroulée dimanche après-midi : "Trois collaborateurs et moi-même voulions commencer l’entraînement des dauphins dans le bassin d’hiver", confie Nadja Gasser au site blick.ch. "Ça s’est passé exactement comme avec Shadow".

Dès qu’ils ont vu que l’animal se sentait mal, les entraîneurs se sont immédiatement jetés à l’eau, tandis que Nadja Gasser alertait le vétérinaire. "Nous avons essayé de tenir fermement Cherlmers. Il tremblait de tout son corps et s’est mis à vomir".

Finalement, ils ont réussi à hisser le dauphin sur le bord du bassin. "Sa langue sortait de sa bouche, il ne pouvait quasiment plus respirer", poursuit Nadja Gasser, qui a pris l’animal mourant dans ses bras. "Nous lui avons fait deux piqûres d’adrénaline, mais ça n’a servi à rien". Après une heure de douleurs, Chelmers est décédé.


  • Le vétérinaire conclut à l’empoisonnement

    Nadja Gasser est persuadée que la mort des deux dauphins n’a absolument rien de naturel. "Un déséquilibré les a empoisonnés. Il y a pas mal de fanatiques qui se sentent inspirés par les défenseurs des animaux".

    Pour Patrick Müller, le procureur chargé de l’affaire, il y a effectivement un sérieux soupçon dans ce sens : "A cause des symptômes, le vétérinaire a également abouti à la conclusion de l’empoisonnement".

    Le Connyland est l’objet de critiques depuis longtemps à propos de ses dauphins. Après la mort de Shadow, le parc a reçu de nombreuses menaces de mort. "Je jure que je vais tous vous découper en morceaux", peut-on par exemple lire dans un des mails. "Je vais vous tuer… et vous saurez ainsi ce que souffrir veut dire", déclame un autre.

    Le parc de loisirs a porté plainte pénale. "J’ai très peur", témoigne Nadja Gasser. "Je n’ose même plus me promener seule".

    Les mesures de sécurité ont été renforcées : de nouvelles caméras et serrures ont été installées. Des agents armés surveillent les trois derniers dauphins 24 heures sur 24. La police a mis sous scellé dimanche le congélateur où est stockée la nourriture des animaux.

    Chelmers, tout comme Shadow, a été autopsié à l’Institut de pathologie animale. Pour l’heure, les premiers résultats n’ont donné aucun indice sur la cause de la mort.

    Nadja Gasser lance un appel à l’auteur présumé : "Prenez-moi plutôt moi ! Laissez mes animaux en paix !"
Source : La Tribune de Genève




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]