Équitation : les surdoués du dressage
À la sortie sud de Nîmes, en direction de Beaucaire : un lieu hors du temps, préservé et insolite. Une maison en bois, qu’on appelle "la cabane"...

À la sortie sud de Nîmes, en direction de Beaucaire : un lieu hors du temps, préservé et insolite. Une maison en bois, qu’on appelle "la cabane", est posée devant le petit lac, et tout au fond, des écuries, une roulotte et un grand manège. Bienvenue dans le fief de la famille Hasta Luego où depuis trois générations se transmet la passion du cheval de spectacle.


"C’est vrai que nous vivons un peu hors du temps"

Erik et Christophe, les deux frères, sont les piliers de cette étonnante famille fondée par Max et Clara qui a fait ses premières armes au Cailar et dans les arènes alentours, mais désormais plus connues sous les feux des projecteurs d’Apassionata, le spectacle équestre le plus vu en Europe.

Avec eux, Sabrina et Kelly, filles d’Erik, et Melissa, l’aînée de Christophe, semblent avoir elles-aussi signé le même contrat pour une vie menée en décalé et entièrement dédiée au cheval. "C’est vrai que nous vivons un peu hors du temps", concède Erik, champion de voltige à répétition, menuisier à ses heures perdues, qui a construit de A à Z la fameuse cabane, une maison en fait, tout en bois, qui aurait sa place dans les revues de décoration... Lui aussi qui a imaginé la nouvelle fierté des Hasta Luego, un grand manège construit au centre du petit village équestre de la zone de Grézan.


"Pour mon premier spectacle, j’avais 5 ans"

Car, après vingt ans passés à travers le monde, les frères Hasta Luego se fixent désormais deux missions : présenter leur discipline à la population nîmoise et aux touristes, et ouvrir une académie destinée aux jeunes cavaliers, futurs artistes. "On s’est dit que c’était dommage de ne pas en faire profiter les habitants de notre région et de ne pas faire bénéficier les jeunes de notre savoir-faire", reprend Sylvie Romieu, la compagne d’Erik.

Alors que dans la cabane, un repas de grillades s’achève autour de la cheminée centrale, les trois cousines sont déjà en selle pour débuter leur entraînement, en ce début d’après-midi hivernal. Complicité et rigueur, le secret du savoir-faire familial. "Je ne me vois pas faire autre chose, confie Melissa, 19 ans. Pour mon premier spectacle, j’avais 5 ans. Le travail en famille ? Ce n’est pas compliqué, au contraire ! On se dit tout, les points positifs comme les négatifs."


Lorsque les Hasta Luego ne sont pas en tournée avec Apassionata, la voilà à Meknès au Maroc, pour un spectacle équestre destiné à la famille royale, au carnaval de Rome, à Oman aux Émirats pour les quarante ans du règne du Sultan... et à Nîmes, généralement en début de semaine. Le plus jeune de la famille, Max, le frère de Melissa, n’a que 11 ans, mais est déjà un as à cheval. La journée, Max va au collège, mais dès qu’il rejoint ce monde à part, il fait comme tous les autres : il monte à cheval.
Source : Midi Libre




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]