Passionné de cirque, il a été le programmateur éclairé d’Yzeurespace
Jacky Berthon s’est éteint jeudi matin. Avec lui, disparaît une figure majeure et attachante de la vie culturelle de l’agglomération d'Yzeure...

Jacky Berthon s’est éteint jeudi matin. Avec lui, disparaît une figure majeure et attachante de la vie culturelle de l’agglomération d'Yzeure.

Il y avait d'abord cette chevelure en broussaille grisonnante qui avait blanchi avec les années. Puis, il y avait ce regard, attentif, chaleureux, plein d'humanité. Enfin, il y avait ces mots, rapides, concrets allant droit au but, ce discours qui se souciait peu de jugements à l'emporte-pièce mais qui portait la conviction que la culture était un élément indispensable au développement harmonieux de la société.

On ne verra plus cette chevelure, on ne captera plus ce regard, on n'écoutera plus ce discours : à 63 ans, Jacky Berthon a été terrassé par le mauvais crabe qui le rongeait depuis plusieurs mois.

Des Bataillots à Moscou

Cet homme curieux de tout et surtout de l'autre est né le 28 mai 1948 à Yzeure. Enfant des Bataillots, il racontera plus tard comment il avait passé sa jeunesse à écouter le monde sur le poste de radio familial. Son envie de bouger le pousse à voyager très tôt : à 20 ans, il fait son premier périple à Moscou qui sera suivi de nombreux autres.

Son premier emploi, il le trouve à Sanssat, près de Vichy, où il sera éducateur. Il y restera sept ans avant de rentrer à Mutualité Bourbonnaise où, toujours à l'affût des nouveautés, il sera l'un des pionniers de l'informatique alors balbutiante.

Entre ces deux emplois, il va faire, en 1977, une rencontre déterminante pour le reste de sa vie : celle du monde du cirque. Son mentor sera Alexis Grüss en personne qui, séduit par l'audace du jeune trentenaire qu'il était alors, l'invite à suivre la caravane. "Quand je suis revenu de cette tournée, je n'étais plus le même homme", confiait-il à La Montagne dernièrement. De fait, la passion du cirque ne le quittera plus : en avril 2010, il était fier de présenter à Yzeure la piste aux étoiles de la famille Falck.

En 1989, Guy Chambefort, fraîchement élu maire, l'appelle pour prendre la direction des affaires culturelles d'Yzeure. Jacky Berthon prend le poste avec passion : lui qui avait participé à la conception d'Yzeurespace en fait le navire amiral de la culture dans l'agglomération. Capitaine d'une équipe resserrée, il fait venir des têtes d'affiche mais pas seulement : de ces virées en Avignon, il ramène des pépites qui fidéliseront un large public. Sans oublier le Carrefour Chanson, devenu Graines de mai, auquel il était très attaché pour une raison simple : ce festival destiné aux enfants représentait pour lui le public de demain.

Véritable metteur en scène à la fois génial et discret, il savait susciter la curiosité : ses cérémonies d'ouverture de saison étaient de véritables happenings mêlant découverte et convivialité.

Incapable de rester sans rien faire, Jacky Berthon avait vite trouvé une autre occupation à l'heure de la retraite en 2008 : il était devenu conseiller municipal chargé de la politique des quartiers. Là aussi, il avait trouvé une de ses dernières satisfactions : voir briller les yeux des enfants des quartiers quand il les emmenait au spectacle… à Yzeurespace.

Hervé Moisan

Ses obsèques seront célébrées à Vichy lundi 23 janvier à 10 h 30 au crématorium de Vichy.

Aucirque présente à sa compagne ses sincères condoléances.
Source : La Montagne




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]