Holiday on Ice inspiré par le Cirque
Elle chauffe la glace. Cet hiver, la célèbre revue Holiday on Ice, laisse tomber les paillettes et fait entrer les motos sur la piste...

Elle chauffe la glace. Cet hiver, la célèbre revue Holiday on Ice, née pendant les vacances de Noël 1943 aux Etats-Unis laisse tomber les paillettes et fait entrer les motos sur la piste. Son nouveau show "Speed" a débarqué au Zénith de Paris. Il est plus moderne, plus rythmé et largement influencé par le cirque. Le spectacle présenté jusqu’au 19 février dans la capitale, avant de tourner en province, enchaîne à toute allure dix tableaux, sur le thème de la vitesse dans nos vies, aussi bien dans les transports qu’en amour.

L’ancienne Miss France Elodie Gossuin, désormais animatrice radio et élue de Picardie, joue la maîtresse de cérémonie et a préalablement enregistré ses commentaires diffusés sur des écrans géants.

"C’est un show à la fois novateur et éternel. Les habitués retrouveront son côté familial et chaleureux", explique le chorégraphe Bart Doerfler. "Nous souhaitons à la fois regagner le cœur des familles séduites par d’autres spectacles populaires comme Disney sur glace et attirer un nouveau public pas forcément adepte de patinage", précise Jean-François Richard, le producteur de "Speed" en France.

On devine le changement rien qu’au décor, plus proche du film de science-fiction "Blade Runner" que de la comédie musicale "Cabaret". Au plafond, 14 tonnes de ferraille forment comme un bolide échappé tout droit du futur. Une mise en scène démesurée pour la petite patinoire de province de Grefrath en Allemagne, où nous avons découvert "Speed" fin novembre.


Le premier tableau donne le ton, résolument métallique et électrique. Une vingtaine de patineurs tatoués, vêtus de top et de mini-shorts, chaussés de patins enflammés, et accompagnés de quatre danseuses perchées sur une large passerelle au-dessus de la piste, entrent dans une transe techno, dont le public sort un rien ébouriffé.

Que les amateurs de glamour se rassurent. Dès le numéro suivant, de charmantes hôtesses succèdent à cette horde sauvage et tribale. Dans leurs uniformes colorés, elles exécutent la première "kickline" de la soirée, cette figure mythique de la revue qui consiste à glisser en rang, bras dessus bras dessous, puis à lever la jambe comme pour entamer un french cancan.

Les traditionnels solos s’enchaînent avec grâce mais sans véritables prouesses techniques. Il faut dire qu’aucun champion ne figure cette année au casting. Pas de Katarina Witt, de Surya Bonaly ou de Philippe Candeloro pour exécuter, impeccablement, triple lutz et double boucle piquée. Qu’importe, la beauté des chorégraphies d’ensemble suffit à charmer les spectateurs, bluffés également par cette nouvelle génération de patineurs, d’acrobates et de cascadeurs.

L’égérie du show, la Française Melody Le Moal, est capable de cracher le feu, perchée sur des échasses faites sur mesure par le forgeron de son village, pendant que deux intrépides défient la roue de la mort à 6 m au-dessus de sa tête. "Le cirque donne une autre dimension au patinage", résume en coulisses la jeune Française, membre de la troupe depuis six ans, qui, pour "Speed", a aussi appris la moto sur glace. Avec Ryan McKinnon, elle forme un couple de pilotes détonant. Sur la piste, tous les deux marchent, roulent, volent, emportant la foule dans une course folle, à en oublier la glace.

Voir la bande annonce :



* "Holiday on Ice" 2012, Zénith de Paris jusqu’au 19 février, 211, avenue Jean-Jaurès, Paris XIXe. Tarif : adultes de 40 € à 69 €. Enfant 30 €.
Source : Le Parisien