Le cirque de Paris : une affaire de famille
Trois artistes sur la piste, dont deux enfants, plus la maman à l'intendance. Authentiquement familial, le cirque de Paris va passer encore deux jours à la Rotonde...

Trois artistes sur la piste, dont deux enfants, plus la maman à l'intendance. Authentiquement familial, le cirque de Paris va passer encore deux jours à la Rotonde.

C'est une affaire familiale, purement familiale, puisqu'au sein de ce cirque on ne recense que quatre membres d'une même… famille : Jacques, l'artiste central, puis Hannoï, un peu plus de 7 ans, mais aussi Mendes, un peu plus de deux ans. L'épouse et maman des deux petites filles se nomme Sabrina. Mais Sabrina n'intervient pas sur la piste ; par contre, elle s'occupe de tout le reste.

Pour la première fois de son existence, le Cirque de Paris attendait les spectateurs du côté de la Rotonde/Florentine, pour quatre représentations. Il en reste deux : mardi à 18 heures et mercredi à 15 heures. Prix à partir de 5 € dans un chapiteau chauffé.

Du côté de la Rotonde/Florentine ? Ce vendredi matin, il fut en effet impossible d'installer le chapiteau aux abords de la Rotonde, car, en raison du dégel, le terrain est tout simplement impraticable. Il serait donc indécent d'y accueillir du public dans de telles conditions. "Heureusement, le directeur du Leclerc nous prête son terrain", se félicite Sabrina Dubois. Un terrain situé en face du parc de la Rotonde.

Celle-ci aurait évidemment préféré une installation en centre-ville, en l'occurrence place Victor-Hugo. "Oui mais voilà, la municipalité refuse désormais toute installation de cirque à cet endroit. Cela se justifie pour un grand cirque, mais pas pour un cirque comme nous !

  • Fauves et pythons

    Cette jeune femme est donc déçue de l'emplacement proposé à Hirson. Une déception qui fait suite au fiasco laonnois, puisque ce même cirque arrive de la ville préfecture, où le public a fait défaut. "Peut-être qu'on commence la saison trop tôt ? ", s'interroge encore Sabrina, qui, elle, n'est pas une enfant de la balle.

    Basé à Valenciennes, ce cirque est en fait l'émanation d'une plus grosse structure, où les problèmes financiers n'ont pas permis à Jacques Dubois de poursuivre le travail en commun avec sa famille.

La petite Hannoï (avec son papa Jacques), n'a aucune appréhension
pour jouer avec le python

"Et comme Jacques ne savait faire que du cirque, nous avons pris la route", résume Sabrina, à propos de cette aventure financière délicate mais incontournable. Cette jeune femme assure donc les multiples occupations que l'on peut résumer par l'intendance. Elle possède aussi son permis poids lourd.

"Notre spectacle dure 1 h 30, il est très varié, on propose du cirque traditionnel, avec jonglage, clowns, acrobate. Mais il y a aussi des fauves, avec trois lionnes, des chameaux et des dromadaires, puis des numéros de hula-hoop avec Hannoï, qui assure aussi un numéro de reptiles, avec notamment un python albinos".

La petite fille manie en effet le reptile en question avec beaucoup de dextérité. À découvrir donc. Ajoutons aussi que la visite de la ménagerie est gratuite.

Michel Mainnevret
Source : L'Ardennais