AUCIRQUE.COM
Page d'accueil Reportages Interviews Encyclopédie de collections Galeries de photos Agenda des tournées Au programme Accès à Cirquenpiste.fr Liens

Cirque Pinder : plongée en enfance
"Le cirque !" À la vue du chapiteau rouge et jaune, une petite fille, perchée sur les épaules de son père pousse des cris de joie. Le célèbre cirque Pinder, qui souffle ses 158 bougies cette année, a posé son chapiteau à Toulouse, jusqu'au 28 février.

Monsieur Loyal, Claudye Brunel, prévient "il est prudent de vous munir de pop-corn et de barbes à papa". Le spectacle peut commencer.

Raphaël, 5 ans, assis au premier rang, s'inquiète mais pour une toute autre raison que l'arrivée prochaine des fauves, "les clowns, des fois, ils nous arrosent et moi j'ai une nouvelle chemise". Rires de sa maman, "c'est magique le cirque, autant pour les enfants que pour les grands". Il est vrai qu'à chaque numéro, petits comme grands, écarquillent les yeux et les sourires sont sur toutes les lèvres.


Pendant deux heures, le spectateur est traîné du désert africain, avec l'arrivée de 5 impressionnants chameaux, à Cuba avec la compagnie Habana qui enchaîne les numéros de haute voltige et d'acrobaties sur un rythme endiablé de salsa. "Cuba est à l'honneur cette année, précise Frédéric Edelstein, le directeur du cirque et dompteur de fauves. L'entracte terminé, il se précipite sur la piste pour son très attendu numéro, en compagnie d'une quinzaine de lions, lionnes, tigres et tigresses. Le public est comme en apnée et tous les doigts sont pointés en direction du roi des animaux. "L'année où mon père a repris le cirque Pinder, j'avais 14 ans et je suis rentré en cachette dans la cage aux lions, commente Frédéric, à la fin de son passage très remarqué. Mais outre les félins, Elise 7 ans, accompagnée par sa grand-mère espérait bien voir des éléphants. Une absence que le directeur explique, "on a eu un souci administratif". Mais pachyderme ou pas, le spectacle reste grandiose. Un vrai remède contre le spleen hivernal.

Sur le Parking du Zénith, jusqu'au 28 février 2012.

Vous pouvez suivre la tournée du Cirque Pinder dans la rubrique agenda d'Aucirque
Source : La Dépêche