Le cirque fait-il encore recette ?
Alors que France 3 diffuse ce soir le 36e festival international du cirque de Monte-Carlo, les bonnes audiences sont toujours au rendez-vous. Bon pour les chaînes… et pour les cirques...

Alors que France 3 diffuse ce soir le 36e festival international du cirque de Monte-Carlo, les bonnes audiences sont toujours au rendez-vous. Bon pour les chaînes… et pour les cirques.

Le cirque n'a vraiment pas à rougir. Alors que les chaînes historiques du groupe France Télévisions font face depuis quelques mois à une sensible baisse d'audience et à quelques gadins, les dernières diffusions de ces événements grand public s'en sortent très bien.

"Contrairement à d'autres programmes qui subissent d'importantes chutes, les audiences des spectacles vivants diminuent peu", explique Pascale Dopiridis, directrice adjointe de l'unité des spectacles vivants de France 3.

Forte des 10 % de parts d'audience pour les diffusions à Noël des Étoiles du cirque du Pékin ou de la rediffusion du 32e festival international du cirque de Monte-Carlo, cette 36e édition, à l'antenne aujourd'hui en soirée, a de bonnes chances d'égaler la dernière édition avec 2,4 millions de téléspectateurs et 9,5 % de parts d'audience en avril dernier. "C'est un rendez-vous transgénérationnel, assure Emma Enjalbert, productrice de ce spectacle. Ça continue de fonctionner et ça intéresse toujours une dizaine de pays dans le monde. On considère parfois le cirque à la télé comme désuet, pas branché, alors qu'il y a là des exploits qu'on ne découvre qu'une seule fois". "Cette image ringarde, ce n'est pas la réalité, ajoute Pascale Dopuridis. Le cirque offre du rêve à des téléspectateurs qui en ont bien besoin".

La profession en réclame davantage

Mais si les audiences ne déçoivent pas, la profession, à l'image de Francesco Bouglione, "aimerait que les chaînes diffusent des spectacles plus régulièrement". Pour le directeur administratif du célèbre Cirque d'Hiver parisien, ce genre a toute sa place à la télé. Et pas uniquement lors des fêtes de Noël. "C'est la troisième sortie des Français après les fêtes foraines et le cinéma. Par le passé, France 3 diffusait davantage de spectacles, mais les directeurs des programmes ont changé… " " Avant, c'était un rendez-vous mensuel", reconnaît Emma Enjalbert.

Mais ce souhait ne trouve pas écho du côté du diffuseur. "Compte tenu de la concurrence, il faut rester dans l'événementiel, répond Pascale Dopuridis. Avec une diffusion mensuelle, ça deviendrait trop conventionnel. Il faut protéger ces pépites-là".

La TNT s'en empare

Du coup, c'est la TNT qui en profite. Alors qu'Arte et Gulli diffusent régulièrement de nombreux spectacles, la famille Bouglione s'est associée à présent avec Direct 8 (la chaîne du groupe Bolloré a diffusé le spectacle La Perle du Bengale le 24 décembre au soir pour une audience satisfaisante avec 2,1 % de parts d'audience et vient de capter l'une des dernières représentations du Cirque d'Hiver). "Elle devient la chaîne du cirque puisque trois à quatre spectacles seront diffusés", affirme Francesco Bouglione.

Mais les entrées augmentent-elles après ces diffusions ? "Pas forcément, reconnaît-il. Quand on écoute un spot publicitaire, on n'achète pas forcément sa place, mais on y pense. Plus il y aura du cirque de qualité à la télé, comme le nôtre ou celui de Monte-Carlo, plus on créera l'envie chez les gens".

36e Festival international du cirque de Monte-Carlo, ce soir à 20 h 35 sur France 3.

Romain Schué
Source : L'Est Eclair




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]