Willy's, le chargé de com' du cirque Gruss passe à table

Chaque semaine, une personnalité rouennaise se met à table dans un restaurant de la ville...

Chaque semaine, une personnalité rouennaise se met à table dans un restaurant de la ville.

C'est à la Pasta Tinto que Willy's, responsable de la communication au Cirque Arlette Gruss, a décidé de déjeuner. Bien qu'une semaine par an à Rouen, l'homme a ses habitudes et est bien connu de l'équipe. C'est lui qui choisit le menu : les œufs cocottes à la coppa, une assiette de carpaccio et un sabayon aux fruits. "C'est les meilleurs œufs cocottes de France. On les refuse dans tous les autres restaurants". C'est ça la vie au cirque "on a des amis dans toute la France, des habitudes dans toutes les villes. On est toujours content d'arriver quelque part car on va retrouver les amis".

"C'est la pub qui m'a attiré "


Dessinateur industriel pour les pétroliers américains, il pratique la magie comme passe-temps. En 1970, Willy's rencontre Arlette Gruss et Georgika Kobann, son mari. Le couple se distinguait alors dans un numéro de panthères. C'est à cette époque qu'il découvre la communication "Ce n'était pas la magie ou le cirque, non. C'est la pub qui m'a attiré". Il se lance alors corps et âme dans cette branche. La société Eau de Vittel, le groupe de presse Week-end publication et, en 1981, " J'ai monté ma propre affaire d'événementiel ".

Puis, il y a quatre ans, "je vois le cirque Arlette Gruss à Auxerre. Je suis allé voir s'il y avait des gens que je connaissais encore. J'ai rencontré le mari d'Arlette. On ne s'était pas vu depuis dix-sept ans. Je lui ai proposé de repartir avec eux". Et depuis, c'est dans sa caravane qu'il passe toutes ses nuits. Et ça se passe comme ça chez Arlette Gruss, "on ne postule pas. C'est au hasard des rencontres que l'on intègre le cirque". A 67 ans, Willy's ne souhaite pas s'arrêter, "tant que j'ai la santé, je continuerai".

La vie du cirque l'a gagné au point "de ne pas être bien quand je suis loin du cirque. Je n'ai pas retrouvé une famille mais c'est un peu pareil. On n'est jamais seul". Le quotidien le réjouit tout autant : "Il y a du confort dans les caravanes. Mais ce n'est pas le cirque que j'aime, ce sont les gens. Ça aurait pu se passer autre part". Mais ce qui caractérise la place de Willy's dans le cirque, c'est sa relation avec Gilbert Gruss. "En quatre ans, j'ai l'impression d'être là depuis vingt ans. Les amis de Gilbert sont mes amis. Gilbert me vouvoye. C'est gentil et drôle. Il m'appelle Monsieur Willy's".

Mais d'ailleurs, d'où lui vient ce nom ? "Quand je faisais de la magie et que j'ai dû trouver un nom d'artiste, j'ai pris le début de mon deuxième prénom Wilfried et la fin du premier Patrice, je l'ai américanisé et c'est devenu Willy's. Je m'appelle en réalité Patrice Calmus mais quasiment personne ne le sait dans le cirque…".

Dorothée Brimont

Pasta Tinto, 4 rue Alsace-Lorraine à Rouen
Source : Paris Normandie




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]