2ème biennale du cirque de Vierzon
La manifestation rendra hommage à la fondatrice du National Palace, décédée en janvier, comme l'a proposé la communauté" de communes Vierzon...

Les membres du conseil de la communauté de communes Vierzon, pays des cinq rivières l'avaient proposé le jour même du décès de Bella Ringenbach, fondatrice de National Palace de Vierzon, le 26 janvier dernier.

L'hommage à cette grande artiste du cirque marquera cette seconde édition de la Biennale, qui aura lieu, cette année, du 21 au 27 mai. Soit une semaine plus tôt pour pouvoir accueillir, pour la seconde fois, le cirque Amar, un géant du cirque en Europe.

  • Le National Palace et le cirque Amar sont à l'honneur

    Pourquoi une Biennale du cirque ?
    "L'art circassien a une place particulière à Vierzon. Le National Palace est le lieu le plus visité de Vierzon et l'atelier cirque de Camus existe, déjà, depuis douze ans", rappelle Frédéric Couturier, adjoint à la culture.

    Le chapiteau de 2.500 places sera installé place du Cirque National Amédée. Amédée est le père d'Albert Ringenbach, mari de Bella qui a fondé, avec elle, le National Palace, en 2007 et, surtout, le créateur du Cirque National, dont les quartiers d'hivers se situaient à Vierzon dans les années quarante.

    Quelles seront les têtes d'affiches ?
    Le cirque Amar, déjà invité d'honneur à la première édition, présentera douze numéros de son nouveau spectacle "Surprise" avec les motards de l'extrême, taxi burlesque, voltigeurs sur grande roue…

    Le National Palace, retournera, également, sur la piste pour trois numéros : le double trapèze de Yolande et Isabelle Ringenbach, Magic Butler, de la magie comique, et le duo de tissu volant d'Eddie et Romina Ringenbach.

    Deux numéros devaient s'ajouter à ce programme : le fil de fer de Nina Cortes et les sangles aériennes de Charly Plaçais, mais ce dernier ne pourra pas venir. Il a dû troquer sa venue de trois jours à Vierzon contre un contrat de six mois en Espagne. Un autre artiste devrait le remplacer.

    Combien de représentations sont-elles prévues ?
    Il y en aura quatre, sous chapiteau sur la place du Cirque National Amédée. Rendez-vous : vendredi 25 mai, à 20 h 30 ; samedi 26, à 20 h 30 ; dimanche 27, à 14 h 30 et 17 h 30. Durée du spectacle : 2 heures 30.

    Pour quel prix peut-on voir le spectacle ?
    Nicolas Sansu, maire, n'hésite pas à parler de "festival le moins cher de France", parce qu'un tarif unique en gradin de 10 € est fixé, 25 € pour les loges, 8 € pour les groupes.

    Quelles récompenses seront remises ?
    On retrouvera les Amédée d'Or, d'argent et de bronze, qui avaient, déjà, été décernés il y a deux ans, divers prix de partenaires, mais aussi le prix spécial Bella Ringenbach, un prix qu'on retrouvera, désormais, à chaque Biennale du cirque. Tous seront remis lors de la soirée de gala, samedi 26 mai, après le spectacle.

    Tous les artistes seront reçus officiellement avec l'orchestre du Cirque Amar, jeudi 24 mai, à 18 h 30, square Émile-Péraudin.


Le cirque sera t-il dans les quartiers ?
Le Big Band du conservatoire de musique et la compagnie de théâtre Enfantimage proposeront des animations musicales gratuites. Aux Forges, place de l'ancienne mairie, lundi 21 mai, à Villages, place de l'ancienne mairie mardi 22 mai, et au centre commercial de Chaillot mercredi 23 mai, à 19 heures à chaque fois. Toute la ville prendra aussi les couleurs du festival : le rouge et le blanc.

Le cirque sera t-il dans les écoles ?
Le collège Camus ne sera pas mobilisé comme il y a deux ans à la Biennale, mais participera aux rencontres sportives et culturelles des villes jumelles à Rendsburg, en juillet.

En revanche, le cirque Bostok proposera des ateliers d'initiations aux arts du cirque à cinq cent quarante élèves des écoles élémentaires, du 21 au 25 mai, avec la communauté de communes. C'est une nouveauté. Le centre de loisirs en profitera, également, le mercredi.

Deux cents enfants des accueils périscolaires défileront en costume, jeudi 24 mai, à 17 h 45, depuis la place du Cirque National Amédée jusqu'à la mairie.

Tous les élèves des écoles de Vierzon, soit 2.500 enfants, recevront une invitation pour aller voir le spectacle sous chapiteau. L'adulte accompagnant paye sa place.

Y aura t-il des animations ouvertes à l'extérieur ?
Mercredi 23 mai, à 11 heures, un jeu de piste permanent, à thème renouvelable, intitulé Tous au cirque, sera inauguré au parc de la Noue par le service petite enfance et enfance jeunesse.

Festilivres renouvellera ses animations et jeux tout public sur le thème du cirque, à la médiathèque, mercredi 23 mai, de 15 h 30 à 18 heures ; vendredi 25, de 17 heures à 20 heures ; samedi 26, de 15 heures à 18 heures ; et dimanche 27, de 13 h 30 à 17 h 30.

Rémy Duroir, directeur du musée de la photographie de Graçay et grand amoureux de la photo de cirque, présentera une série de photos dans la galerie du Mac-Nab, du 14 mai au 3 juin.

À la médiathèque, l'association philatélique aura son exposition-vente, aux côtés de maquettes de cirques, du 22 mai au 3 juin.

  • Deux parades en même temps

    Pourra t-on profiter des animaux ?
    Des visites gratuites de la ménagerie pédagogique sont programmées sur la place du cirque National Amédée, jeudi 24 mai, à partir de 14 heures, vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27, à partir de 10 heures. Cette année, il y aura des animaux exotiques.

    Mais le plus impressionnant, ce sera, sans doute, le déjeuner des éléphants en centre-ville, lors de la grande parade du samedi 26 mai, à partir de 10 h 30. Les artistes défileront ainsi que l'orchestre du cirque et les Medley'Dies. Cette année, puisque cela tombe la même semaine, la parade électrique de Car Tec Inno sera placée en tête du défilé.

    Renseignements au 02.48.52.69.57. Réservations à partir du lundi 2 avril au 02.48.53.02.60.

    Christelle Marilleau
Source : Le Berry.fr