Sophie Guay vit un rêve avec le Cirque du Soleil
"J’ai parcouru Madrid, Séville, Barcelone et plusieurs autres villes d’Espagne et d’ailleurs. C’est une expérience vraiment enrichissante. J’apprends énormément !", confie la jeune femme...

"J’ai parcouru Madrid, Séville, Barcelone et plusieurs autres villes d’Espagne et d’ailleurs. C’est une expérience vraiment enrichissante. J’apprends énormément !", confie la jeune femme.

Répéter le même spectacle lui a permis de développer la constance dans son art et le suivi de plusieurs ateliers de formation lui procure de multiples connaissances.

Toute les fois qu’elle a une journée de congé, la chanteuse en profite pour visiter les lieux et sortir de la ville où elle réside. Tout en restant au sein du groupe d’artistes, le dépaysement vécu est assez important puisqu’avec près de 27 nationalités, le Cirque du Soleil lui fait découvrir de multiples cultures.

"À l’intérieur du cirque, nous parlons anglais et je me débrouille maintenant en espagnol. C’est très enrichissant pour moi et ça me permet d’en apprendre sur d’autres cultures. Simplement avec les repas, je goûte plusieurs mets différents puisque les cuisiniers essaient de rejoindre tout le monde", explique celle qui était d’ailleurs heureuse de manger la tourtière de sa mère, lors de son passage.

Si Sophie Guay apprécie la vie de tournée, elle ne cache pas s’ennuyer des gens de Québec Issime avec qui elle a pris part à deux productions : Party et De Céline Dion à la Bolduc.

"Tout en aimant ce que je fais présentement, je m’ennuie d’eux. Avec 150 personnes sur la tournée, le Cirque du Soleil ce n’est pas intime comme Québec Issime. Nous étions comme une famille là-bas", indique celle qui se verrait revenir dans cette troupe une fois son aventure avec le Cirque du Soleil complétée.

"Tant que je performe, j’ai encore quelques belles années devant moi. Je ne suis pas prête à partir, mais je pourrais revenir à mes premières amours".

En attendant ce retour, l’arrivée du chanteur Alain Labrie, originaire d’Arvida, lui apporte un lien avec la région qu’elle apprécie. "Je ne suis pas prête de perdre mon accent", conclut-elle avec humour et fierté.

Source : Le Lac St Jean




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]