"Psy", thérapie acrobatique complètement démente
D'après la voix off, 30 % des spectateurs utiliseront les toilettes à l'entracte... et...
sans transition, autant de gens développeront des troubles mentaux au cours de leur existence. Ça peut être vous, lui ou moi. C'est très certainement cet énergumène qui monte sur scène pour se pendre à un trapèze, ou cet autre patient aux souvenirs d'enfance entêtants.


Sous le regard impérieux d'un psy, sous les directives d'une voix ou sous les airs entraînants d'une bande son, les artistes explorent les tréfonds de la psyché, ô combien complexe. Obsessions, manies, tics. Auxquels répondent pirouettes, danses, espiègleries. Et quand Thanatos s'invite dans les réminiscences d'un gaillard, ce n'est pas une majorette qui fait voler son bâton mais une poupée qui s'amuse avec des lames.

De toute évidence, la compagnie "Les 7 doigts de la main" signe avec Psy une prouesse scénographique à en donner le vertige. On en redouterait une mauvaise chute, mais la chute et la rechute est le fondement même de l'exercice. En somme, c'est à en ressortir fou ou complètement guéri.

A. Cha
Source : La Voix du Nord