Dordogne : le cirque invite à sa table
Acrobates et musiciens du Cheptel Aleïkoum serviront " Le Repas " au Bugue, à Saint-Crépin-d'Auberoche et Saint-Jory-de-Chalais...

Un grand spectacle et un vrai dîner. Voilà le menu du "Repas", qui sera servi par le Cheptel Aleïkoum au Bugue, à Saint-Crépin-d'Auberoche et Saint-Jory-de-Chalais. Sept représentations sont prévues, entre samedi 26 mai et vendredi 6 juillet.

Elles s'inscrivent dans l'opération "Cirque en cinq départements", lancée par l'Agora de Boulazac et l'Office artistique de la région Aquitaine. Commencée le 15 novembre à Aire-sur-l'Adour (Landes), la tournée se poursuivra jusqu'au 16 juillet à Biscarrosse, avec au total 25 représentations dans neuf communes. L'Agence culturelle départementale est partenaire pour la Dordogne, avec le relais d'associations locales : le festival Brikabrak au Bugue, où les deux soirées affichent déjà complet, et les Guitares vertes à Saint-Jory-de-Chalais.

  • Un vrai cuisinier

    "L'Agora poursuit sa démarche d'aller se produire hors les murs", soulignait hier matin Jacques Auzou, le maire de Boulazac, rappelant qu'elle organise là sa deuxième tournée régionale. "Le Repas" s'adresse en priorité au milieu rural. À Saint-Crépin-d'Auberoche, qui compte 300 habitants, on attend plus de spectateurs que de résidents.


"C'est une forme conviviale, festive et très neuve", souligne Frédéric Durnerin, directeur de l'Agora. Le spectacle témoigne de l'inventivité du Cheptel Aleïkoum, un collectif basé à Saint-Agil dans le Loir-et-Cher regroupant des artistes issus du Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne. Ils sont sept, musiciens et acrobates, à orchestrer ce dîner servi sous un petit chapiteau pouvant accueillir 150 convives. Et que les gourmets se rassurent. Aux fourneaux, il y a un vrai cuisiner.

  • Avec un couteau économe

    Les spectateurs mettront la main à la pâte. "L'idée, c'est de partager toute une soirée avec eux. Avant, pendant et après le dîner. On prépare la fête ensemble. On propose aux gens de venir avec un couteau économe. Quand ils arrivent, on les amène se laver les mains", ajoute Mathieu Despoisses, du Cheptel Aleïkoum.

    Ils se disposent autour de longues tables, sont invités à couper les légumes, éplucher les oignons, monter la chantilly. Les artistes jonglent avec les louches, utilisent une roue allemande pour faire le service. Au moment du dessert, une acrobate vient porter des morceaux de pomme dans la bouche des spectateurs.

    Cela n'empêche pas d'imaginer des variantes. À Saint-Jory-de-Chalais, c'est un repas africain qui sera servi, pour rester dans la thématique du festival.
Source : Sud Ouest




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]