Hommage aux femmes dans Amaluna du Cirque du Soleil

Le nouveau spectacle de tournée du Cirque du Soleil, Amaluna, transporte le public sur une île mystérieuse gouvernée par des déesses...

Le nouveau spectacle de tournée du Cirque du Soleil, Amaluna, transporte le public sur une île mystérieuse gouvernée par des déesses.

Une fois de plus, le Cirque du Soleil a organisé sa première mondiale le 25 avril 2012 pour son nouveau spectacle de tournée Amaluna dans le Vieux-Port de Montréal, au Québec. Ce spectacle acrobatique rend hommage à la femme. Amaluna est une création de Fernand Rainville et une mise en scène de Diane Paulus.

L'île mystérieuse des déesses

Amaluna invite le public à explorer une île mystérieuse, du même nom, gouvernée par des déesses. Cette contrée lointaine est régie par les cycles de la lune. Afin de marquer le passage à l’âge adulte de sa fille Miranda, la chamane Prospéra tient une cérémonie rituelle en hommage à la féminité et au renouveau au cours de laquelle ce précieux héritage sera transmis d’une génération à l’autre.

À la suite d’une tempête provoquée par Prospéra, un groupe de jeunes hommes débarquent sur l’île et le cœur de Miranda va bientôt chavirer pour le prince Roméo. Mais, l’amour du jeune couple sera mis à l’épreuve et ils devront surmonter de redoutables obstacles.

D'autre part, le titre du spectacle Amaluna se compose en réalité de deux mots : ama, qui veut dire "mère" dans plusieurs langues, et luna, qui signifie "lune", symbole de la féminité évoquant à la fois la relation mère-fille et la notion de déesse protectrice.


On y retrouve une quinzaine de numéros acrobatiques comprenant de la manipulation, fil de fer, jonglerie, barres asymétriques...

Costumes féminins et contemporains de l'Antiquité

Le spectacle Amaluna compte plus de 130 costumes crées par Mérédith Caron. La costumière a imaginé un carrefour entre l’Orient et l’Occident, une contrée lointaine où l’Antiquité et l’époque contemporaine se chevauchent et se confondent harmonieusement.

Les costumes évoquent un univers de jour et de nuit résolument contemporain teinté de l’esprit de la période élisabéthaine, avec des clins d’œil à l’Orient et à la Scandinavie.

En d'autres termes, Amaluna recrée sur scène une mythologie féminine fantastique. Par exemple, les guerrières amazones sont parées de queues de cheval et portent des bottes de cuir noir et rouge à talons hauts. Cela relève davantage du fantasme que de la réalité historique...

Le monde d'Amaluna est aussi peuplé d’une sous couche de personnages troubles, mi-humains, mi-animaux, librement inspirés de l’univers de la pièce de théâtre La Tempête de Shakespeare. Parmi les personnages, on y retrouve des lézards, des fées et des paons.

Musique de Bob & Bill

Le Cirque du Soleil a réellement innoé au niveau musical pour ce show. Son public est habitué à entendre des mélodies surréalistes et imaginaires mais, cette-fois, ils doivent s'attendre à un son actuel. Plus précisément, les compositeurs Bob & Bill, Guy Dubuc et Marc Lessard, ont créés un son plus brut. Ces derniers ont décidé d'utiliser énormément de guitares. Basse, batterie, violoncelle, voix, claviers, percussions et guitares électriques livrent une musique directe sans ornementation.

Autre nouveauté : le groupe est composé seulement de femmes musiciennes. Celles-ci partagent parfois la scène avec les acrobates. Bob & Bill ont voulu par le fait même transposer musicalement le cran et l’attitude fonceuse de ces musiciennes.

David Grégoire
Source : Suite 101.fr




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]