Festival Festi'drôle à Simorre (32)
Les 30 juin et 1er juillet, la ville de Simorre entrera dans l'air des contes et légendes, des princesses endormies, des chevaliers ébaubis, des fées et autres sorciers mystérieux. Dans ce jeu dont vous êtes… les lutins, vous n'aurez qu'à vous rendre au pied du château dit "ensorcelé" pour faire un bond de quelques siècles, direction le Moyen Age. Prenez garde aux mauvais sorts !

Le samedi 30 juin, à 15 h 30, ouverture officielle de Festi'drôle avec l'école de cirque de Pré En bulles. La halle devient alors chapiteau de cirque et révèle les meilleures acrobaties de ces jeunes artistes hors pair.

Tous les arts du cirque seront présentés dans le spectacle : des clowns, en passant par l'équilibrisme sur fil, les boules ou encore le jonglage. A partir de 16h30, Festi'drôle propose un jeu de piste médiéval avec la compagnie "Moyen Age vivant". Les familles deviennent aventurières et partent à la découverte de cette grande période de l'histoire à travers douze épreuves à accomplir.


Papa saura-t-il être un véritable chevalier ? A 19 heures, place du foirail, apéritif et repas ; et dès 21 h 30, la compagnie La Salamandre propose un spectacle intitulé "Passages", faisant partager son art du feu et ses émotions.

Dimanche 1er juillet, place aux ateliers, de 10 heures à 18 heures, non-stop. Au programme : campement médiéval des enluminées (tissage, bourrellerie, ciergerie, etc.) ; campement du "Moyen Age vivant" (peintures sur tenture, danses et jonglages) ; association "Quenouille et tambourin" (calligraphie, enluminures, etc.) ; arts plastiques (mosaïque, cailloux de sorcières, chevaux à enfourcher, etc.) ; expression et musique (chants, cirque…) et imaginaire (maquillage en déambulation, coiffures ou encore contes médiévaux…).

Deux jours d'acrobaties, de spectacles et de mystères au temps des fées et des chevaliers. Simorre - Festival des arts du cirque

Festi'drôle est un festival de deux jours mettant en avant les arts du cirque. Le thème choisi cette année est "le château ensorcelé".

Source : La Depêche du midi