AUCIRQUE.COM
Page d'accueil Reportages Interviews Encyclopédie de collections Galeries de photos Agenda des tournées Au programme Accès à Cirquenpiste.fr Liens

Trois décennies plus tard
30 ans déjà que l’École Nationale de Cirque présente en spectacle le travail de ses finissants, cela ne nous rajeunis pas! Ce qui est remarquable c’est le nombre de jeunes qui sont sortis de cet établissement qui est devenu un des plus remarquables au monde et le seul en Amérique du Nord. La qualité de ces jeunes artistes est aussi un point fort. Cela leur permet de se retrouver dans les plus grands établissements tels le Cirque du Soleil, le cirque Éloise ou Les 7 doigts de la main pour ne parler que de ceux que nous côtoyions.


Mais il y en a à travers le monde tel Mark Pieklo et Laura Smith qui sont membres de la troupe du Cirque Plume, en France, depuis de nombreuses années. Je pense également à Alain Boudreau et Noémie Gervais qui, après avoir tourné à travers l’Europe, viennent de fonder ``Vague de Cirque`` avec un très joli petit chapiteau de cirque-cabaret qui tourne à travers le Canada. Également Émile Carey et Marie Claire Chamberland, lui jongleur, elle chanteuse lyrique devenue clownesse par choix. Ceux ci sont trois exemples, mais ils sont des centaines comme eux. Pas mal pour un pays n’ayant aucunes racines circassiennes.


La 30ème édition ne déroge pas à la règle, les deux spectacles présentés ``Géné[email protected]_2.0/`` et ``La flèche au cœur`` nous ont permis d’assister à des numéros de qualité que nous retrouverons certainement à l’affiche de spectacles à travers le monde.


J’en ai remarqué deux particulièrement. Dans le premier cas un numéro de mât chinois absolument remarquable de Maude Arseneault et Mikaël Bruyére-Labbé. Ce jeune couple exécute des figures d’une très grande difficulté avec une grâce renversante, notamment lui en position du drapeau et elle en équilibre sur lui. Dans le second cas c’est un numéro de trapèze qui m’a sidéré avec les risques que prennent Guilhem Cauchois et Sarah Tessier, sans en avoir l’air. Mais leur final avec un ``lâché-rattrapé`` m’a cloué à mon siège.


Retenez ces deux couples, je suis persuadé que nous les verrons au Festival du cirque de demain, à Paris et dans d’autre lieux semblables et sûrement sur TV5 à l’émission ``Le plus grand cabaret du monde``. Mais comme je l’ai déjà fait remarquer, cette promotion est l’une des meilleures qu’il m’a été donné de voir.

Bravo à tous ces jeunes artistes et bonne chance. Bravo également à l’École Nationale de Cirque de Montréal et à ses formateurs.
Source : Guy Bordelais