séquence 8 : la beauté du cirque contemporain
Cette création, la huitième de la prolifique compagnie montréalaise, porte merveilleusement bien son nom : Séquence 8.

Pourquoi ? Parce qu’elle repose d’abord et avant tout sur le talent de huit jeunes artistes unis par une chimie exceptionnelle, sur scène.

Dès les premières minutes de cette nouvelle production qui marque le dixième anniversaire des 7 doigts, le public sait qu’on lui proposera d’explorer le thème des relations interpersonnelles.

Un animateur de radio (ou est-ce véritablement un animateur radio ?) transportera le public de tableau en tableau, y allant de déclarations philosophiques ou de questions loufoques qui font bien rire, il faut l’admettre.

Fluidité


Le fil conducteur du spectacle, dans lequel on ne raconte pas une histoire, ce sont ces huit acrobates, huit jeunes âmes qui explorent "l’Autre", qui s’aident, qui se retiennent, qui s’aiment et qui se déchirent.



Parmi les qualités de Séquence 8, on compte la fluidité de ses transitions, ainsi que l’implication constante de tous les artistes dans l’ensemble des numéros.

Parlant de numéros, le spectacle propose des tableaux d’une grande beauté comme celui d’ouverture, où se côtoient acrobatie et danse, ainsi que le numéro de barre russe, dans lequel l’artiste effectue chaque pirouette avec grâce et contrôle.

La musique, très bien choisie, est à l’image de ce spectacle contemporain et énergique. De la pop jazzy à l’électro, le public pourra s’en mettre plein les oreilles.

Magie


Parmi les grands moments de la soirée, mentionnons le numéro de boîtes à cigare, qui était tout simplement spectaculaire. L’artiste Eric Bates nous a donné l’impression de faire de la magie tant les prouesses de jonglerie qu’il a exécutées étaient réussies.

Avec Séquence 8, on ne sait jamais de quelle manière on se rendra au prochain tableau, mais qu’importe, puisque l’univers de cette bande d’amis est tout simplement fascinant.

D’ailleurs, c’est cette imprévisibilité qui, selon nous, fait la beauté du cirque contemporain, monde dans lequel presque tout est permis. Laisser tomber les limites de l’imaginaire pour laisser place à toute la créativité, c’est un peu la direction qu’ont choisi d’emprunter les 7 doigts de la main.



Séquence 8 est présenté à la TOHU jusqu’au 15 juillet, dans le cadre de Montréal complètement cirque.

Source : Le journal de Montréal