Marie-Ève Gaudreault, l'aventurière
"On s'installe dans un parc, on jongle, on ramasse un peu d'argent, et on rencontre plein de gens", raconte la jeune femme, qui fera une performance solo avec le Cirque social aux abords du métro Beaudry ce qui lui a permis aussi de donner des cours aux jeunes marginaux pendant la semaine.

"J'adore ça, j'ai longtemps voulu être prof. J'aime bien cette approche où on aide les jeunes à sortir de leur isolement par le cirque."



Cours de soir en jonglerie à l'école de cirque de Québec, cours de hula-hoop à Montréal, la jeune femme a évolué en autodidacte et peut maintenant jongler avec cinq balles et faire des manipulations avec six cerceaux. "Je préfère ça à les faire tourner autour de la taille."

Marie-Ève ne vit pas du cirque à l'année: pendant l'hiver, elle donne des cours de hula hoop et peaufine ses numéros, l'été elle se produit avec différents cirques. Elle n'a pas vraiment de regrets quant aux écoles.

"J'ai fait autre chose, j'ai voyagé". Après le festival, elle part d'ailleurs pour la Louisiane, avant d'aller à la prochaine convention de hula-hoop en Californie.

NOM: Marie-Ève Gaudreault
ÂGE: 29 ans
SPÉCIALITÉ: jonglerie et hula-hoop

Source : La Presse.ca