Clown triste sur la Croisette


A côté du jardin d'enfants, il vend des ballons de toutes les couleurs, légers comme l'air.

Mais le poids de sa valise et son existence pèse sans doute plus lourd.

Pour Daniel Cracium, clown triste de Roumanie, la vie à Cannes n'est peut-être qu'un nouveau tour dr piste.

Mais ce numéro là ne prête pas forcément à rire.

Source : Nice matin