Le jeune Bourganiaud vient d’intégrer l’Académie Fratellini,
Comme beaucoup de jeunes, Clément Malin, 21 ans, est parti pour ces deux mois d'été se faire quelques euros grâce à un job d'animateur dans un camping...

Comme beaucoup de jeunes, Clément Malin, 21 ans, est parti pour ces deux mois d'été se faire quelques euros grâce à un job d'animateur dans un camping vers Narbonne.

S'il est satisfait d'avoir obtenu sa licence en Sciences et techniques des activités physiques et sportives à Clermont-Ferrand, il est surtout fier de pouvoir bientôt intégrer l'une des plus grandes écoles des arts du cirque : l'Académie Fratellini.

Il y a six ans, en colo, Clément est séduit par le diabolo. Pour s'amuser, il s'exerce à manier l'instrument de jonglerie et donne des démonstrations dans la rue à l'occasion de festivals, à Aurillac, Nuremberg ou encore Berck.

Il y a deux étés, à Miramont-de-Guyenne, lors d'une de ses exhibitions, il est intrigué par un équilibriste sur une échelle. Notre Creusois, qui cherchait une activité plus physique que celle de jouer du fil et de la bobine, ne pouvait pas mieux tomber !

En parallèle de sa seconde année d'université auvergnate, il se met alors à suivre des cours, au sien d'un club artistique, avec Maryse et Alain Do-Duc, anciens enseignants de biomécanique et de danse.


  • Sélectionné avec 22 autres candidats

    Après deux ans d'entraînement à évoluer entre les montants et les barreaux d'une échelle, il finit par exécuter des figures instables des plus sophistiquées.

    Sa passion pour la voltige ente verticalité et horizontalité, l'incite à devenir un pro des acrobaties. "Il me faut être au top niveau", se met-il alors en tête, tout en aspirant à intégrer l'une des deux écoles supérieures françaises du cirque : l'Académie Fratellini à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et le Centre national des arts du cirque, à Châlons-en-Champagne (Marne).

    Il choisira la première. Pour pouvoir y entrer, il lui faut présenter un dossier sur son projet professionnel et, pour être retenu, se faire remarquer lors qu'une session d'auditions de quatre jours. En avril, Clément s'inscrivait en rassemblant les preuves de son expérience et fin mai, il apprenait qu'il était sélectionné avec huit Français et quatorze autres candidats de nationalités différentes.

    Le fait que la promotion compte vingt-trois jeunes "académiciens" semble avoir porté chance au jeune bouganiaud qui a rejoint la capitale le 26 juin. Devant un jury composé de grands professionnels, il a enchaîné entretiens, démonstrations techniques et artistiques, improvisations théâtrales et chorégraphiques, préparations physiques et dramaturgiques…

    L'épreuve est difficile tant pour lui que pour ceux qui évoluent sur d'autres agrès : cerceau, trapèze, ruban, fil, etc.. Le 29 juin, dernier jour de l'évaluation, il apprenait qu'il était retenu avec sept autres apprentis. Fin août, Clément, débutera son perfectionnement au sein de l'Académie Fratellini et, en parallèle de ses formations, se produira régulièrement lors de spectacles donnés par l'école, soit sur place soit en tournée.

  • Décrocher le DMA

    Entre cours de mise en scène, enseignements au conservatoire de théâtre, et autres apprentissages optionnels, il espère décrocher le fameux sésame au bout de trois ans : le Diplôme des métiers des arts du cirque.

    Son souhait est d'intégrer une troupe itinérante, car Clément aime les voyages, lui qui a déjà passé un an en Nouvelle-Zélande. À travers l'Europe, il pourra partager son rêve devenu réalité, celui qui témoigne que l'homme peut se montrer doué lorsqu'il a l'envie de réussir.

    Jean-Luc Lefaure
Source : La Montagne.fr




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]