AUCIRQUE.COM
Page d'accueil Reportages Interviews Encyclopédie de collections Galeries de photos Agenda des tournées Au programme Accès à Cirquenpiste.fr Liens

La Défense Tours Circus, deuxième édition en septembre
La dalle est une scène permanente. Les tours du quartier d’affaires un décor à la hauteur. Dans ce temple de l’architecture qu’est La Défense, Basculoscopie de la compagnie Pipotal a toute sa place. Grâce à une structure monumentale avec différents plateaux où évoluent les acrobates, le tout étant fixé sur un manège géant qui tourne sur lui-même, le spectacle met en parallèle les performances techniques et esthétiques de la construction et celles des artistes.

Autre spectacle hors norme à ne pas manquer, celui de clôture : TRANSITion de la compagnie Pan Optikum. Cette mythologie théâtrale grand format est basée sur l’histoire de Tirésias. Le devin antique observe les humains cohabiter et construire leur avenir sur les ruines du passé. Une trentaine d’acrobates évolue sur d’énormes structures tournantes avec un final pyrotechnique.

Le feu et la légende sont aussi à la base du spectacle Les Folmaloïdes Dracos de la compagnie Tibodypain. Ces créatures gigantesques et fantastiques sortiront de l’antre souterrain. Elles envahiront le quartier d’affaires espérant retrouver leur place sur terre, autrefois partagée avec l’homme. Déambulation, théâtre, cirque, musique et danse, tous les arts de la rue auront droit de cité durant trois jours.


Même le cinéma. Un cinéma "contem-forain", celui de la compagnie Annibal et ses Éléphants qui projette de façon archaïque un film muet dont elle réalise en direct la bande son : dialogues, musique et bruitages. À chaque changement de bobine, le dialogue s’ouvre avec le public. Le film choisi : The Wild Witness, un western français de 1919. La compagnie Le Muscle réinvente elle aussi le genre avec Où est Stern ?, un western de rue qui "se joue des accents léoniens et des accords moriconiens et s’approprie les codes montypythoniens".

Autre voyage, musical cette fois, avec La Fanfare Électrique de la compagnie Midi 12. Six guitaristes rock enchaineront musiques de film, gospel traditionnel et classiques populaires. Enfin, deux acrobates et un danseur hip-hop de la compagnie Alto se réuniront autour d’une corde. Une interrogation sur le temps et le mouvement au milieu des tours immuables de La Défense.

Émilie Vast
Source : Vallée culture