Installé à Aurillac, le photographe est un assidu du Festival de théâtre de rue
Natif de Reilhac, Thierry Ols a suivi une école de commerce à Aurillac avant de s'orienter vers sa passion de toujours : la photo...

Natif de Reilhac, Thierry Ols a suivi une école de commerce à Aurillac avant de s'orienter vers sa passion de toujours : la photo. Il a appris son métier sur le tas en ouvrant sa première boutique de photographie en 1988.

"Le commerce, situé à l'époque sur l'avenue de la République à Aurillac, était consacré au développement des pellicules", raconte Thierry Ols. La boutique est ensuite déplacée vers la rue des Carmes en 1996. L'occasion pour le photographe d'élargir ses services en se tournant vers les mariages, événements sportifs ou portraits.

"En 2001, nous avons été contraints de renouveler tout le matériel de production pour répondre à l'arrivée du numérique", poursuit-il, nostalgique de l'ère argentique, tant d'un point de vue économique que technique. "On avait atteint un pic, vers 2001, pendant la transition entre les deux supports. Puis l'argentique a chuté en flèche".

Il est également critique sur la "facilité de pouvoir faire des photos en rafale". Pour lui, "ça n'encourage pas à être fin dans la prise de vue. Avant, les gens étaient beaucoup plus soucieux de la composition de leurs images".

"La photo, c'est un échange"


Fort de son expérience, le photographe de 47 ans sait appréhender la relation particulière qui l'unit à son modèle. "Il y a une manière spéciale d'aborder les gens qu'on photographie. Pour avoir un bon résultat, il faut faire comprendre ce qu'on veut essayer de faire, en présentant bien la situation. Et après, c'est un échange entre ce que je donne et ce que la personne photographiée me donne en retour".

La compagnie Teatro del silencio sur la scène du Parapluie durant l’édition 2010 du Festival international de théâtre
de rue d’Aurillac

Thierry Ols suit, depuis 1988, toutes les éditions du Festival de théâtre de rue d'Aurillac. "Au départ, je prenais des photos des spectacles à titre personnel. Maintenant, j'ai quelques contacts avec des compagnies qui me demandent de prendre des clichés pour elles", précise le photographe qui est également, à travers sa boutique, petit sponsor du festival.

À l'aise dans le milieu du spectacle


À ce titre, le couple Ols décore chaque année sa vitrine avec des affiches de troupes. "On souhaite avoir une identification au théâtre de rue qui métamorphose totalement notre ville et dégage une belle euphorie de fête".

Cette ambiance inspire Thierry Ols dans son métier. "Ce qui m'attire dans les photos de spectacle, c'est la complexité de l'éclairage. Ce côté très visuel et expressif me plaît beaucoup". Il l'avoue à demi-mot : son idéal serait "de travailler sur des scènes de spectacle".

Pierre-Antoine Boittin
Source : La Montagne.fr




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]