Le National Palace va quitter la rue du Cavalier
C'est au détour d'une conversation sur leurs projets de rentrée que Sacha et Eddie évoquent avec naturel et modestie leur dernier bébé...

C'est au détour d'une conversation sur leurs projets de rentrée que Sacha et Eddie évoquent avec naturel et modestie leur dernier bébé. Non pas un nouveau numéro, même si le National Palace a cette volonté de faire évoluer constamment son spectacle pour le public. Donc pas un nouveau spectacle non plus, pour cela il faudra attendre la rentrée 2013. Mais un nouveau lieu pour que s'épanouisse le cirque, oui.

Un spectacle de dîner-cabaret à 360 degrés, unique en France


Le cabaret music-hall va déménager de sa rue du Cavalier pour donner plus de magie à plus de spectateurs. En 2013, il faudra se rendre au… parc technologique, près du rond-point, non loin de l'ex-maison du pays. Le lieu paraît incongru, mais tellement plus vaste avec 1.530 mètres carrés pour construire un chapiteau de trois cent soixante-dix places contre deux cents trente personnes actuellement.

Eddie et Sacha ont eux-mêmes imaginé l’allure de leur nouveau chapiteau.
Ici, dans l’actuel National Palace

"Au départ, on avait dessiné un bâtiment. Puis, à force d'en parler autour de nous, on a compris que nos clients voulaient conserver la forme du chapiteau, qui correspond vraiment à l'idée qu'ils ont du cirque. Donc ça restera un chapiteau".

L'équipe du National Palace n'est pas du genre à faire la sourde oreille et à ne penser qu'à elle. Ce projet, c'est aussi celui des spectateurs, ceux qui l'ont toujours soutenu, et ceux qui seront fidèles dans les années à venir.

Parce que si le cabaret se permet de voir grand, c'est parce qu'il peut se le permettre. "Des autocaristes de tous les départements nous amènent du public, chaque année, notre fréquentation progresse", jubile Sacha Cortes, à la direction.

Et Eddie Ringenbach, à la direction également, d'assurer que "le bouche-à-oreille est la plus longue des publicités mais de loin la meilleure".

Ainsi, le nouveau chapiteau, soutenu par des structures qui seront visibles de l'extérieur, permettra de proposer un spectacle de dîner-cabaret à 360 degrés comme dans les cirques, un concept unique en France.

"On est parti en Italie pendant cinq jours à Pâques pour en discuter avec le constructeur, cela pourra se monter en trois mois". Combien ça coûte ? Sacha et Eddie restent encore discrets.

Le public pourra en tout cas déjeuner ou dîner comme avant, mais en ayant une belle vue sur le spectacle quelle que soit sa place. Il y aura aussi une boutique, un parking… "Le stationnement a toujours été un gros problème dans la rue du Cavalier. Désormais, les voitures et les bus n'auront plus de questions à se poser".

Ne pas "délaisser le centre-ville"


Le National Palace déserte le centre-ville pour la périphérie vierzonnaise, "pour être encore plus accessible avec les autoroutes et pouvoir établir un contrat avec l'hôtel qui va se construire (*)". Mais Eddie et Sacha assurent ne "pas vouloir délaisser le centre-ville pour autant. On aimerait proposer un parcours aux clients pour qu'ils restent toute la journée et aillent découvrir le centre-ville".

L'ouverture est prévue pour septembre 2013. L'idéal pour présenter cette fois leur tout nouveau spectacle, qui se dessine déjà dans la tête des artistes.

En attendant, le National Palace prendra les réservations de la rentrée à la foire-exposition pour le spectacle Plaisirs, foulera à nouveau la scène le 8 septembre. et fera connaissance avec trois nouveaux artistes, deux suisses et un italien.

(*) Il s'agit de l'hôtel Ibis Style, qui fait actuellement l'objet pour son installation d'une enquête publique du plan local d'urbanisme en mairie.

Christelle Marilleau
Source : Le Berry.fr




Sébastien BERNARD - Collections - [email protected]
François DEHURTEVENT - Photographe - [email protected]
Jean-Pierre JERVA - Photographe / Galeries - [email protected]
Fabien LACROIX - Webmaster / Communication - [email protected]
Julien MOTTE - Newser / Agenda - [email protected]
Jean PEPIN - Newser / Petites annonces - [email protected]
Patrick PREVOST - Newser - [email protected]