Représentation du Cirque Bleu du Vietnam
Lors de mon séjour à Hô-Chi-Minh-Ville, j’ai fait la connaissance de Françoise Orsoni, une Française installée depuis plusieurs années au Vietnam, et qui préside aujourd’hui l’Amicale des Francophones.

Outre l’organisation de manifestations culturelles à destination des expatriés, cette association effectue également quelques actions humanitaires. Au mois de novembre, alors que le célèbre Cirque Bleu du Vietnam était installé à Hô-Chi-Minh-Ville, l’Amicale a invité les enfants de quatre orphelinats dont s'occupe la commission sociale à assister à l’une des représentations.

C’est donc accompagné de 361 enfants, parmi un public de 900 personnes, que j’ai découvert la magie de ce spectacle.


Célèbre danse asiatique originaire de Chine, la danse du dragon nécessite généralement une dizaine de personnes chargées de faire bouger gracieusement le dragon, fabriqué avec des lamelles de bambou et de la soie. Cet artiste orchestrait les dernières répétitions et s’apprêtait à revêtir la tête de l’animal.


Après les frissons lors des numéros d’équilibristes et de contorsionnistes, place au rire avec le numéro de ce clown qui a enchanté les jeunes enfants.


Les hommes laissent ensuite leur place à des animaux bien réels. Le numéro des chiens savants a littéralement conquis le public, tout comme le duo formé par l’éléphant et le singe.


À notre arrivée, nous avons pu apercevoir les dernières répétitions des artistes avant leur entrée en scène. Composée de 25 clowns, jongleurs, contorsionnistes, équilibristes ou autres cyclistes, cette troupe propose un voyage au cœur de l’Asie et de son folklore coloré, dont la réputation a largement dépassé les frontières du Vietnam. Le Cirque Bleu se produit en effet désormais dans de très nombreux pays du monde et repassera notamment par la France à la fin de l’année.

Les spectacles de cirque traditionnel sont constitués d'une succession de plusieurs numéros sans réel lien les uns avec les autres. Le nouveau cirque du Vietnam, lui, se base sur une dramaturgie, une véritable histoire qui se déroule au fil des scènes. Le dragon est le premier à entrer sur la piste, et propose un numéro d’équilibriste. Puis vient le tour d’une danseuse au ballon, qui se contorsionne sous les regards stupéfaits des enfants.


Avant que les artistes ne tirent leur révérence, ils se réunissent une dernière fois sur la piste pour un numéro d’équilibre sur un vélo. Une belle façon de dire adieu.

Source : Géo.fr