Les étoiles du cirque Arlette Gruss illuminent la piste
Montpellier: Le célèbre chapiteau rouge et blanc est en effet planté depuis une semaine sur le site du Zénith sud. Si le rendez-vous est immuable chaque année, à la veille de la rentrée, son contenu, lui, a le mérite du renouvellement systématique. Ainsi, les vingt numéros proposés pour cette tournée 2012 sont tous inédits.

Et même si l’on retrouve quelques acteurs qui ont donné le frisson aux spectateurs il y a un an, comme la bande des huit furieux Colombiens à moto dans leur sphère métallique (à suivre sur la fin de la seconde partie), les numéros, eux, changent.

Bien sûr, sur l’ensemble du programme, tout est question de goût et de sensibilité. Mais plusieurs prestations soulèvent, dans une quasi-unanimité, l’enthousiasme du public. C’est le cas de celle de Rosi Hochegger, qui montre qu’il ne manque parfois plus que la parole à un chien ou à un cheval.


Le dernier numéro du spectacle : simplement époustouflant !


C’est le cas aussi du superbe duo bulgare Varnas, qui joue des sangles aériennes comme on jouerait de son lacet. Extraordinaire ce que font ces deux jeunes artistes, où force et précision se marient à la perfection.

Si, l’an dernier, le clou du show a été le numéro des motards colombiens, cette année, les superlatifs vont encore à des Colombiens. Au duo Vanegas, qui tutoie les airs, monté sur une roue (infernale) avec un incroyable culot et une époustouflante aisance. On n’en dira pas plus pour ne pas gâcher l’effet de surprise. Mais on pourra se permettre un seul conseil : mieux vaut rester jusqu’à la fin.

Source : Midi Libre