AUCIRQUE.COM
Page d'accueil Reportages Interviews Encyclopédie de collections Galeries de photos Agenda des tournées Au programme Accès à Cirquenpiste.fr Liens

L’Aurillacois Pierre-Antoine Chastang étudie à l’École nationale du cirque de Montréal
Acrobatique. Ainsi pourrait se résumer la vie du circassien Pierre Antoine Chastang. Actuellement dans sa dernière année à l'École nationale du cirque de Montréal, l'Aurillacois reste fidèle à ses racines. Chaque été, le jeune homme de 19 ans revient dans ses montagnes cantaliennes, pour "un retour aux sources nécessaire".

"J'aime les spectacles pour faire rêver le public"

Il a profité des grandes vacances pour présenter avec sa partenaire de l'école, Morgane Tisserand, un spectacle intitulé Léonard au ranch du Mur-de-Barrez, en Aveyron, avec la compagnie Impulsion. L'occasion de poursuivre l'entraînement et de montrer des scènes inédites, sortant tout droit du Canada.

"Nous avons créé quatre numéros avec Morgane : roue Cyr, trapèze danse duo, porters main à main et tissus aériens. À travers ces représentations, je remercie en quelque sorte l'association Impulsion. Elle a fait naître en moi l'envie de faire du cirque ma profession". Une réussite pour la troupe qui a pour ambition de transmettre la passion pour le show équestre à de jeunes cavaliers, âgés de 8 à 18 ans. C'est à l'âge de 14 ans que Pierre-Antoine les rejoint. Amateur de sport en tout genre, il commence à pratiquer la voltige équestre. "Pourtant, avant, je ne portais pas trop d'intérêt au cirque. La sensation de dépasser ses limites m'a tout de suite accrochée ! "

Sur la voie de la professionnalisation

Cette tête brûlée parle alors de son nouvel amour à ses parents. Compréhensifs, ils acceptent de l'inscrire au lycée, sélectif, Marcelin-Berthelot à Châtellerault, réputé dans le domaine. L'élève en sort diplômé d'un bac littéraire option Art du cirque. Son entourage l'encourage à poursuivre dans cette voie. Sa voie. "Je garde encore aujourd'hui de très bons contacts avec mes professeurs qui continuent de croire en moi".


Comme dans ses spectacles, l'ambitieux jeune homme aime les challenges. En 2010, il réussit le concours d'une des meilleures écoles au monde, celle de Montréal. Sur les centaines de candidatures reçues chaque année, de l'Asie à l'Amérique du Sud en passant par l'Europe, seulement 25 sont retenues. La formation dispensée est très complète. En plus des 35 heures d'entraînement hebdomadaire, des cours abordent la gestion du corps, l'anatomie et aussi la carrière des artistes.

Une passion partagée

Pierre-Antoine est bien entouré dans la vie comme sur la scène. Il ne quitte plus sa partenaire artistique Morgane, qui étudie avec lui à Montréal. "Nous préférons être à deux. C'est plus agréable de partager ce moment avec un pair. Et puis, le public ressent plus d'émotions qu'avec les solos".

Quant à l'avenir, tous deux l'abordent avec confiance. À la fin de l'année scolaire 2013, les étudiants doivent proposer un spectacle créé par leurs soins devant une multitude de producteurs. "J'aime les spectacles pour faire rêver le public, donc les petits shows intimistes sont très plaisants. Mais nous souhaiterions toutefois intégrer le Cirque du soleil, car la compagnie offre de bonnes conditions de travail. Puisque nous sommes encore jeunes et plein d'énergie physiquement, autant en profiter et commencer par le plus dur !

Contact. Par mail à l'adresse suivante : [email protected]
Pour les suivre sur Facebook, taper "Trapèze Danse Duo eMotion".

Audrey Vucher
Source : La Montagne.fr