L'école de cirque de Jean et Lætitia Grüss ne fera pas sa rentrée
La courte vie de l'école de cirque créée par Jean et Lætitia Grüss est déjà très riche en événement et pas toujours heureux.

On se souvient des difficultés rencontrées par le jeune couple d'artistes pour acquérir leur chapiteau et pour ouvrir leur école. La ville de Berck avait dû se porter caution des emprunteurs. Elle avait aussi mis un terrain à disposition pour lancer cette école.

Mais ne répondant pas aux règles d'urbanisme, l'école de cirque avait été contrainte de trouver une solution de repli. Et c'est alors que le parc de Bagatelle avait pris le relais en accueillant la structure.

"Même si nous avions perdu quelques élèves, cela se passait bien depuis le mois d'octobre dernier" explique Jean Grüss qui garde le moral. "Nous avions une centaine d'élèves qui étaient tous prêts à revenir".

Choix stratégique


Mais le groupe Looping que dirige Laurent Bruloy avec les fonds de pension américain HIG, a une vision très claire de l'avenir du parc d'attractions.

"Je rappelle que la proposition faite à l'école de cirque n'était que temporaire" note Laurent Bruloy. "Après l'installation du Triops qui fut un gros chantier nous poursuivons notre mission de relance du parc.

Nous prévoyons la relance d'un parc animalier. Et c'est à cet endroit à l'entrée du parc que nous souhaitons ouvrir la partie animalière pour gérer les flux face à l'auberge". Il faut dire que le parc dispose de larges espaces occupés autrefois par le zoo qui sont aujourd'hui libres.



Dans le même registre, le chapiteau de Kid Bauer et son spectacle unique de fauves va également quitter le parc. "Cela fait plus de dix ans que Kid est à Bagatelle. Son spectacle est de très grande qualité mais aujourd'hui il faut de la nouveauté et du renouvellement dans les parcs d'attraction. Nous nous devons de faire évoluer le parc comme le fait la concurrence".


Rencontre Avec Kid Bauer a Bagatelle par attractionland


Des choix stratégiques assumés par Laurent Bruloy qui, rappelons-le, gère 7 autres parcs. Après l'aquarium de Saint-Malo, l'aquarium du Val de Loire et le parc mini-chateaux, l'Aquaparc en Suisse, le parc Hellendoorn en Hollande et Pleausrewood Hills en Angleterre, le groupe Looping vient de faire l'acquisition de Cobac parc une petite structure en Bretagne près de Dinan.

Rebondir à Orléans ou ailleurs


Pour les Grüss l'heure est à la recherche de solution. "Nous allons démonter le chapiteau et le remiser près d'Orléans chez mon frère. On va peut-être travailler avec lui dans son école de cirque. Mais on peut aussi aller travailler en Vendée avec un autre frère."

Les Grüss n'écartent aucune solution. Remonter le chapiteau sur un autre terrain, le revendre... tout est envisageable. Mais les artistes ne sont pas amers. "C'est la vie. On prend une nouvelle tuile sur la tête mais on va se relever" lâche Jean avec sourire aux lèvres.

"Mais je tiens à remercier tous les élèves et leurs parents qui nous ont bien soutenus. On a fait des rencontres exceptionnelles et je crois qu'il y a vraiment quelque chose de bien à faire ici ". L'école de cirque n'est plus, mais les artistes continuent. Peut-être un jour les Grüss reviendront-ils avec un autre projet...

Source : Le réveil de Berck