Le Cirque du Soleil dans le vieux Colisée?
Devant l'objection des Penguins, le groupe d'investisseurs a abandonné ses démarches avec le Cirque du Soleil... laissant à d'autres villes l'idée de doter le Cirque d'un centre d'entraînement dans un amphithéâtre abandonné.

Le Cirque du Soleil dans le Colisée de Québec? Impossible de savoir pour l'instant si l'entreprise de Guy Laliberté lorgne le Colisée en voie d'être remplacé. Le maire Régis Labeaume a évoqué avoir reçu deux propositions pour occuper le vieil immeuble d'ExpoCité sans préciser les détails.

À Pittsburgh modèle abondamment cité par Québec, le Cirque du Soleil a été formellement sollicité par des investisseurs et des architectes pour occuper le Mellon Arena.

Le Soleil a obtenu le dossier complet de présentation pour un centre d'entraînement du Cirque du Soleil dans le Mellon Arena. La présentation est accompagnée de croquis, projections, et a été élaborée par une firme d'architectes de Pittsburgh, Pfaffmann + Associates.

Le plan énumère les avantages à loger le Cirque dans un aréna vacant. Volume, superficie, hauteur : tout joue en faveur d'un amphithéâtre. Les dimensions d'un aréna sont les mêmes que celles requises par les tentes mobiles du Cirque. La firme artistique gagnerait temps et argent en ayant accès à de telles installations, plaide le document.

Un employé du Cirque du Soleil a par ailleurs confirmé hier au Soleil avoir reçu ce dossier du groupe de Pittsburgh. La proposition était soutenue financièrement par un riche investisseur de Toronto, Andreas Apostolopoulos.

L'entreprise artistique aurait démontré de l'intérêt pour le projet, selon le groupe d'investisseurs. Le Cirque n'a jamais confirmé cet intérêt.



La firme Triple Sports & Entertainment d'Andreas Apostolopoulos détient déjà le Silverdome au Michigan. Elle s'y connaît en matière de conversion d'amphithéâtre désuet. Andreas Andropopolous aurait d'ailleurs promis d'investir 25 millions $ pour acquérir le Mellon Arena, ancien domicile des Penguins, et ensuite y loger le Cirque du Soleil.

Mais la transaction n'a jamais eu lieu. «Les dirigeants des Penguins de Pittsburgh ont fait en sorte que nous n'avons jamais pu se rendre présenter notre pitch final au Québec avec le Cirque», indique en entrevue au Soleil le président de la firme d'architectes derrière le projet, Rob Pfaffmann.

Le Cirque souhaitait-il vraiment s'entraîner dans un vieil aréna? «Il y a eu des discussions avec plusieurs vice-présidents du Cirque, mais l'entreprise n'a jamais pu confirmer ou non son intérêt publiquement en raison d'ententes de confidentialité», explique l'architecte.

Le choix des Penguins était toutefois irrévocable. «Ils ne voulaient pas vendre l'igloo. Ce n'était pas dans leurs plans», se désole Rob Pfaffmann. L'amphithéâtre a été démoli plus tôt cette année. Les investisseurs torontois ont aussitôt arrêté leurs démarches.

Vocation indéterminée


En septembre 2015, le Colisée de Québec sera remplacé par un amphithéâtre moderne sur les terrains d'ExpoCité. La vocation du vénérable édifice de 1949 est toujours indéterminée. Le Colisée coûte environ 500 000$ par année en entretien.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a laissé entendre qu'il était prêt à céder le Colisée, du moment que le coût est nul pour la Ville. L'attaché de presse du maire, Paul-Christian Nolin, s'est refusé à tout commentaire dimanche sur la possibilité de voir le Cirque du Soleil établir un jour un centre d'entraînement dans le Colisée. «Nous avons encore trois ans devant nous», a-t-il simplement évoqué.

Le Cirque du Soleil a déjà présenté des spectacles dans le Colisée Pepsi, notamment en 2008 lors du 400e anniversaire de la capitale. La multinationale fondée par Guy Laliberté a aussi rodé le spectacle sur Michael Jackson dans l'amphithéâtre de Limoilou.

Source : La Presse.ca