Jean-Pierre Foucault en Monsieur Loyal


Comment êtes-vous devenu le Monsieur Loyal de ce Festival ?

- En fait, c’est Gérard Louvin, un ami de Guy Chanal, qui me l’a demandé. C’était en 2002. Cette année-là, malheureusement, je n’ai pas pu me libérer d’un tournage et c’est le regretté Carlos qui a été choisi. Depuis, j’essaie d’être présent car c’est un Festival que j’aime vraiment beaucoup.

Qu’est-ce que le cirque évoque pour vous ?

- Ce sont tout d’abord des souvenirs d’enfance. Le cirque, vous savez, a beaucoup évolué depuis les années 70, grâce notamment à l’action du Prince Rainier III qui a redonné ses lettres de noblesse à cet art. Cette renaissance, on la doit aujourd’hui à des personnes comme Guy Chanal. Lorsque je présente ce Festival, j’ai l’impression de redevenir le petit gamin que j’étais.

Est-il plus difficile d’être Monsieur Loyal ou présentateur d’une émission de télé ?

- L’exercice est assez comparable. Je ne suis pas là pour me montrer mais plutôt pour mettre les artistes en avant et expliquer au public ce qu’il va voir. Je suis, en quelque sorte, celui qui passe les plats ! Et comme, à Grenoble, la cuisine est de qualité…

Source : Le dauphiné.com